Mot-clé - infirmier

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, septembre 21 2013

Journée mondiale Alzheimer

allo, maman, tu sais quel jour on est ?

Lucian_Olteanu_femme_et_chien.jpg

photo : Lucian Olteanu

dimanche, mars 17 2013

recul de l'âge de départ à la retraite

Skyline_deambulateur_express_couverture.jpg
la suppression des retraites ? m'en fous, j'ai des pneus neufs

dimanche, février 24 2013

La stérilisation centrale de l'AP-HM

Film destiné à l'information et à la formation des agents de stérilisation centrale des hôpitaux de l'Assistance Publique Hôpitaux de Marseille. Novembre 2012

mardi, octobre 30 2012

hopital public : fin des 35H en stérilisation ?

"Les agents hospitaliers refusent le plan d’austérité

Près de 200 agents du centre hospitalier intercommunal de Poissy-Saint-Germain- en-Laye ont manifesté, hier matin, contre la menace de suppression des 35 heures. Laurent Mansart | Publié le 29.10.2012, 04h26

POISSY, HIER. Les agents hospitaliers du CHI Poissy-Saint-Germain-en-Laye sont venus faire entendre leur voix dans le centre-ville une bonne partie de la matinée et ont reçu le soutien de la population et de la mairie. | (LP/L.MT.) 5 réactionsRéagir « Ré-sis-tance! » Le slogan est simple et veut tout dire. Les agents du centre hospitalier de Poissy-Saint-Germain-en-Laye sont entrés clairement dans l’affrontement contre le plan d’économies prévu par la direction. Celle-ci entend combler le déficit financier de l’établissement, lequel s’élève à 4,9 M€.

Un plan qui prévoit, entre autres, l’éventuelle suppression des 35 heures pour le personnel technique, soit 650 employés sur près de 3000 au total.

Environ deux cents d’entre eux sont donc descendus hier matin dans le cœur de Poissy, s’installant devant la mairie, avant de défiler dans les allées du marché afin de faire entendre leurs revendications à la population locale. Dans une ambiance bon enfant, les hospitaliers sont venus chercher réconfort et soutien dans leur lutte. « Ils ont l’air remontés et je les comprends, assure un passant. »

Les syndicats dénoncent un plan social déguisé

« La partie du plan qui touche le personnel est inacceptable, martèle Marc Duprat, secrétaire de la CGT au sein du Chips. Les gens sont déjà limites au niveau des salaires. Avec quinze jours de repos en moins, ils devront payer pour faire garder les enfants. » L’intersyndicale, où figurent également SUD-Santé et la CFDT, souligne des conditions de travail « qui se dégradent » ainsi qu’un plan social « déguisé ».

« Le personnel souffre, les patients souffrent aussi », poursuit Fabienne Lauret, membre du collectif de défense de l’hôpital public. Une délégation a été reçue par le maire (PS) de Poissy, Frédérik Bernard, désireux de peser « dans une reprise des négociations » et qui a alerté la ministre de la Santé, Marisol Touraine, ainsi que le président de l’agence régionale de la santé, Claude Evin.

En attendant des réponses, le personnel soignant, qui n’entre pas en ligne de compte dans la suppression des 35 heures, s’inquiète également des répercussions. « L’hôpital est une grosse machine, le moindre problème technique peut déjà durer plusieurs jours, soupire Sarah, infirmière en psychiatrie. Si on laisse faire, ensuite, ce sera peut-être notre tour. »

Le directeur, Yves Bloch, assurait dans nos colonnes qu’il est « impératif d’être à l’équilibre fin 2013 ».

Le Parisien"

dimanche, août 5 2012

L'infirmière générale et la stérilisation en tant que choix stratégique pour l'hopital

En ce mois d'aout où beaucoup souffrent d'être éloigné de leur chère stérilisation, nous vous proposons de relire sur la plage le très stimulant mémoire de Mme Vasseur Roselyne soutenu à la Formation des Infirmiers Généraux à l'Ecole Nationale de la Santé Publique intitulé :


"La stérilisation, un choix stratégique pour l'hôpital : Contribution de l'Infirmière Générale"


Son questionnement sur plusieurs points-clefs comme la centralisation, la sous-traitance, l'usage unique, la qualification des personnels, les équilibres soin / pharmacie nous semblent présenter un intérêt qui ne se limite pas à l'histoire de la stérilisation.

lundi, mai 21 2012

Pas d'infirmière noire pour ma femme !

Bien sûr, nous ne sommes pas en première ligne dans les relations avec les patients et leur famille.

Bien sûr, ces idées -nauséabondes- diffusent de plus en plus et se banalisent.

Bien sûr, pour beaucoup, la toile est un territoire "à part", une terre d'expression sans limite.

N'empêche qu'à un moment, on se sent soignant, solidaire de ses collègues et citoyen d'un pays de droit. Hier, par exemple, en trouvant via facebook une vidéo sur Dailymotion intitulée "Pas d'infirmière noire pour ma femme !" dans laquelle l'auteur explique en large et en travers son indignation que sa requête "exprimée poliment" (sic !) que sa femme ne soit pas en contact avec quelque infirmière noire que ce soit n'ait pas été prise en compte, au mépris de ce qu'il semble considérer comme son droit le plus fondamental à une certaine préférence...

Nous ne nous étonnerons pas que cette vidéo ait pu être publiée (pas de filtre ? pas de contrôle de l'hébergeur avant mise en ligne ?) et noterons que le rappel à la législation et à ses propres CGU a entraîné la mise hors-ligne quasi immédiate.

Bien sûr, d'aucuns nous diront que c'est un coup d'épée dans l'eau, qui ne change rien au fond.

Bien sûr...

samedi, avril 14 2012

En immersion en stérilisation : le distributeur d'essuie-mains

"C'est sûr, aujourd'hui, le monde hospitalier a reçu un contrecoup médiatique..."
Chacun sait le mystère qui entoure l'activité des stérilisations centrales, toujours à la pointe de la technologie. Pénétrons à pas feutrés (à cause des mûles et des surchaussures) dans le monde mystérieux de cette peuplade étrange pour découvrir une tranche de vie de ces agents toujours en quête de leur Grand-Oeuvre :

L'épisode d'aujourd'hui, en hommage au sketch des inconnus rappelé ci-dessous, s'intitule "le distributeur d'essuie-mains", les noms des protagonnistes ont été volontairement modifiés par respect du secret médical. Josephine, Mawwie-Théwwèse et Mawie-Denise se reconnaîtront.

  • Il est 6H30, Josephine prend son poste à l'hopital. "Nous sommes dotés d'un système de surveillance automatique qui permet de savoir les distributeurs d'essuie-mains qui sont vides pour les réapprovisionner urgemment en urgence. Là par exemple ça clignote, ça veut dire qu'il faut remettre en urgence des essuie-mains dans le distributeur n°2 !"
  • 17H30, la vie s'endort mais pour Josephine, le travail continue ! "ouaille, ouaille, ouaille, ouaille, Mawwie-Théwwèse, Ya le distributeur n°2 qui s'allume, c'est pour toi !"
  • "mais qu'est-ce que tu me racontes, c'est pas mon secteur ! C'est celui de Mawie-Denise
  • Marie-Denise : "Le distributeur n°2, c'est les chiffres pairs et les chiffres pairs c'est toi cette semaine, on a décidé comme ça le planning !"
  • Marie-Thérèse : "Mais pourquoi il sonne maintenant, il a pas sonné de la journée, Ya un problème..."



samedi, avril 7 2012

Le blog de l'infirmier ne répond plus...

Le blog de l'infirmier, http://www.bloginfirmier.fr/ ou http://blog.infirmier.free.fr/ est inaccessible depuis un long moment et désormais déclaré officiellement "Fermé". C'est notre deuxième partenaire qui met la clef sous la porte. La vie serait-elle dure pour les initiatives individuelles sur la toile dans le domaine de la santé ?

Allo Dan, ici la sté...

Lire la suite...

vendredi, juin 3 2011

infirmier de sterilisation chef de production

emploi de chef de production de sterilisation a pourvoir a l hopital tenon, paris 20e
travail collaboratif avec blocs operatoires et services de soins
gestion de l equipe d agents de sterilisation : developpement des competences et gestion quotidienne
controle qualite de la production des etapes de sterilisation
solene.lambert@trs.aphp.fr
drh hopital tenon
4 rue de la chine
75020 paris

vendredi, janvier 28 2011

enquete nationale sur la formation des agents de sterilisation

L’AFASTE (Association des agents de stérilisation) lance une enquête nationale sur la formation des agents de stérilisation (document à télécharger en bas de page).

Aidez-nous en remplissant le questionnaire suivant.
Vous retrouverez les résultats de cette enquête sur notre site Internet : www.afaste.fr
Type d’établissement : ¨ Public ¨ Privé
Ville :
Qualification initiale : ¨ AS ¨ ASH ¨ IDE ¨ IBODE ¨ Autre

Postes occupés en stérilisation : ¨ Réception – tri ¨ Nettoyage¨ Recomposition ¨ Chargement - déchargement des autoclaves ¨ Encadrement
Nombre d’années d’exercice en stérilisation :

FORMATION INITIALE
Avez-vous bénéficié d’une formation initiale ? ¨ Oui ¨ Non
¨ Formation théorique ¨ par un organisme extérieur
¨ En interne
¨ Formation pratique ¨ par un organisme extérieur
¨ En interne
¨ Tutorat
Durée de la formation initiale :
¨ Moins d’une journée
¨ Une journée
¨ Deux jours
¨ Plus de deux jours
FORMATION CONTINUE
Bénéficiez-vous d’une formation continue ? ¨ Oui ¨ Non
¨ Tous les ans
¨ Tous les 2 ans
¨ Pas de périodicité


Est-elle réalisée : ¨ par un organisme extérieur ¨ en interne


De quand date votre dernière formation en stérilisation :
¨ Moins d’un an ¨ entre 1 et 3 ans ¨ entre 3 et 5 ans ¨ supérieur à 5 ans
Sur quels thèmes pensez-vous avoir besoin de formation ?
¨ Nettoyage des dispositifs médicaux ¨ Fonctionnement des équipements
¨ Recomposition ¨ Qualité
¨ Hygiène ¨ Autre : ……………………………..

VALIDATION DE LA FORMATION D’AGENT DE STERILISATION :
Que souhaiteriez-vous pour une reconnaissance du métier d’agent de stérilisation ?
¨ Diplôme ¨ Validation des acquis certifiante
A quel niveau diplômant estimez vous votre formation ?
¨ BEP ¨ BAC PRO
Merci d’envoyer votre réponse par fax au 0144735310
Ou par mail a infos@afaste.fr ou afaste.ste@laposte.net

questionnaire_formation_sterilisation.doc

dimanche, novembre 21 2010

Ide ou ibode en stérilisation AP-HP Hôpital Robert Debré Paris

Ide ou ibode en stérilisation

Annonce déposée le vendredi 29 octobre 2010

Devant être pourvue le mercredi 29 décembre 2010 au plus tard.
Etablissement

AP-HP Hôpital Robert Debré
48, boulevard Sérurier
75019 Paris

http://www.aphp.fr/

Site géographique de l'offre

AP-HP Hôpital Robert Debré
48, boulevard Sérurier
75019 Paris

Détail de l'offre
Poste proposé :

IDE ou IBODE en Stérilisation Contrat(s) :

Mutation Descriptif :

Présentation de la structure et de l'équipe :

Le service de stérilisation centrale a pour mission la préparation de dispositifs médicaux stériles.
Par cette fonction, ce service est fortement impliqué dans la lutte contre les infections nosocomiales, la gestion des risques, la traçabilité des dispositifs médicaux, le respect des règles d'hygiène, la formation et l'information des personnels.
Le service comprend, sur 466 m2 éclairés par une lumière naturelle, une zone de lavage, des zones à atmosphère contrôlée (conditionnement, sortie des autoclaves, stockages et distribution) ainsi que des locaux annexes (vestiaires, karcher, zone de décartonnage, bureaux). Le service est équipé de 4 machines à laver les instruments, de 4 stérilisateurs à vapeur d'eau (autoclaves) et de logiciels de traçabilité et de supervision des équipements.

L'équipe se compose de :
- 1 Pharmacien Chef de Service
- 1 Pharmacien praticien hospitalier responsable de la stérilisation
- 1 cadre
- 1 préparateur en pharmacie
- 6 Aides soignants
- 5 Agents hospitaliers.

Horaires de travail :
7H00–14H50 ou 12H40–20H30 1 samedi sur 3 (7H-14H50)
Détails :
lundi au vendredi 7H00 (sauf lundi 6h30)–20H30;samedis et lundis fériés : 7h_14h50

Liaisons hiérachiques :
Cadre paramédical du pôle: Catherine Hédin à compter du 1er novembre
Cadre du service: Anne Marie Cazes (01 40 03 40 74)

Missions Générales :
- Etre référent et garant de la qualité des bonnes pratiques de stérilisation auprès de l'équipe de l'unité et des services utilisateurs.
- Coordonner au quotidien l'ensemble des activités en respectant les procédures d'assurance qualité et de traçabilité.
Missions Permanentes :- Participer à l'encadrement du personnel,
- Assurer le bon fonctionnement du service en l'absence du cadre,
- Contrôler l'exécution des tâches nécessaires au respect des bonnes pratiques de stérilisation,
- Participer à l'animation de l'équipe et au suivi des activités du service
- Valider les cycles de lavage et de stérilisation permettant la libération des charges
Activités :¬Assurance qualité :
- Participer à l'élaboration des procédures selon les Bonnes Pratiques de Stérilisation
- Contrôler et vérifier l'application des procédures par le personnel de stérilisation
- Organiser, coordonner et contrôler la diffusion et la transmission de l'information auprès des services de soins, des blocs opératoires et du personnel
de stérilisation
- Entretenir la certification ISO 9001 du service
- Assurer l'intégration et la formation du personnel nouvellement recruté
- Assurer la formation du personnel sur la prise en charge de nouveaux dispositifs médicaux et sur les nouveaux protocoles
- Participer à l'évaluation du personnel

Gestion des ressources humaines :
- Participer à la planification des moyens en relation avec le cadre

Gestion économique et financière :
- Prévoir, contrôler et réajuster les stocks stériles et non stériles, en fonction de l'activité des services utilisateurs
- Facturer aux services les consommables et l'instrumentation perdue mise en dotation

Risques professionnels liés à l'activité :
Port de charges plus ou moins lourdes
Utilisation de produits potentiellement allergisants (détergents, pré-désinfectants,…..)

Savoir faire requis
- Connaissance de l'instrumentation de bloc opératoire, des dispositifs médicaux, des règles d'hygiène et de la stérilisation
- Connaissance de l'outil informatique.

QUALITES REQUISES
Capacité d'adaptation à de nouvelles techniques, sens de l'organisation et des responsabilités, rigueur, esprit d'équipe, dynamisme, capacité de communication (équipe et services utilisateurs), respect des règles d'éthique

PREREQUIS
Diplôme d'État infirmier

EXPERIENCE CONSEILLEE
Expérience en bloc opératoire et/ou stérilisation

Personne à contacter :

Mme Cazes
Hôpital Robert Debré
Stérilisation
48 bd Serrurier
75019 Paris
anne-marie.cazes@rdb.aphp.fr

(Pour postuler à cette offre vous devez être fonctionnaire titulaire)

source : http://emploi.fhf.fr/offre-emploi.php?id=19329

dimanche, octobre 24 2010

Des personnes agées en stérilisation ?

Le travail dans un service de stérilisation, comme en service de soins, est assez physique. Suite à la nouvelle loi sur les retraites et à la réforme sur le statut des personnels infirmiers de la fonction publique on peut s'interroger sur ce que sera l'adaptation d'une aide-soignante ou d'une infirmière de 62 ans ou plus aux postes actuels.
retraite-infirmier.jpg
http://www.asterix.com/index.html.fr?rub=francais
retraite-as.jpg
Retraites.jpg

mardi, septembre 14 2010

Le protocole d’accord relatif à la réforme LMD concernant les infirmiers et infirmières

Le protocole d’accord relatif à la réforme LMD 27 août 2010

La réforme de la formation des infirmiers, engagement présidentiel, qui conduit à reconnaître le grade de licence aux professionnels concernés, emporte des conséquences concrètes sur leur statut, notamment dans la fonction publique hospitalière, en leur offrant une réelle reconnaissance et une revalorisation par l’accès à la catégorie A. Dès 2012, les étudiants en soins infirmiers seront diplômés d’État au grade de licence universitaire Les étudiants entrés en IFSI en septembre 2009 et les promotions suivantes sortiront avec un diplôme d’état. reconnu par les universités au grade de licence. Pour ceux qui choisiront de travailler à l’hôpital public, ils intégreront la catégorie A de la fonction publique hospitalière, traduction concrète du haut niveau de technicité et d’analyse reconnu à la profession infirmière.

La reconnaissance universitaire du diplôme donne la possibilité aux IDE de :

poursuivre leur cursus vers un master puis le cas échéant, un doctorat, accéder à d’autres formations. Pour l’ensemble des paramédicaux : des parcours professionnels enrichis

Aujourd’hui, la loi Hôpital, patients, santé, territoires facilite la coopération entre professionnels de santé. L’arrêté paru le 31 décembre 2009 leur permet de diversifier leurs activités, tout en renforçant la qualité des soins et en permettant une lisibilité et une sécurité de ces initiatives de terrain. L’enrichissement des pratiques pour les professionnels qui le souhaitent sera également facilité par la réforme LM D. En effet, d’ici à 2015, les formations en 3 ans dans leur ensemble bénéficieront dela reconnaissance universitaire, au niveau licence. Des passerelles entre métiers seront ainsi accessibles.

À terme la réforme permettra également la reconnaissance de certaines pratiques avancées au grade de masters et rendra plus accessibles les doctorats aux paramédicaux. La recherche devrait être ainsi dynamisée et les parcours professionnels enrichis.

L’avancement de la recherche passe aussi par le financement des projets proposés et conduits par les IDE de terrain : cette année, le ministère de la santé et des sports lance les premiers programmes hospitaliers de recherche infirmière (PHRI).

IDE de la fonction publique hospitalière : un choix personnel La réforme LMD se traduit par des évolutions de carrière dans la fonction publique hospitalière. Si vous êtes déjà en poste à l’hôpital public, vous serez libre de choisir entre :

poursuivre votre carrière en catégorie B avec les évolutions appliquées à celle-ci, intégrer la catégorie A dès le mois de décembre 2010, avec une durée de carrière prolongée, sur une nouvelle grille de rémunération plus intéressante, grille qui sera revalorisée en 2012 et 2015. Vous devrez faire connaître votre choix auprès du directeur de votre établissement dans un délai de 6 mois à compter de la date de publication des textes réglementaires (publication prévue en septembre 2010). Le choix que vous allez faire est donc important et engage votre avenir professionnel. C’est un choix qui vous appartient.

Revalorisation des infirmiers en soins généraux de classe normale dans le premier nouveau grade d'infirmier en soins généraux

Revalorisation des infirmiers en soins généraux de classe supérieure dans le deuxième nouveau grade d'infirmier en soins généraux

En choisissant la catégorie A

vous bénéficiez d’une revalorisation de votre rémunération nette globale de : + 2 118 €/an en début de carrière 1 et + 3 801 €/an en fin de carrière 2 vous bénéficiez d’une revalorisation de votre rémunération nette globale de : vous bénéficiez également d’une pension de retraite plus élevée du fait de cette majoration de revenu. Dans ce cas, l’âge minimum de départ à la retraite est aligné sur le droit commun (60 ans).

En choisissant la catégorie B

+ 434 €/an en début de carrière 3 et + 923 €/an en fin de carrière 4. L’âge de départ à la retraite reste le même.

Plus d’informations avec les tableaux présentant les grilles indiciaires qui ont servi de base au calcul du traitement brut de chaque infirmier en soins généraux.

La publication des textes relatifs aux personnels infirmiers, notamment le décret créant le nouveau corps de catégorie A et instaurant un droit d’option, est attendue pour le mois de septembre 2010.

A compter de la date de publication de ces textes, les infirmiers actuellement régis par le décret du 30 novembre 1988 auront 6 mois pour opter et choisir soit de rester dans leur corps actuel en catégorie B, soit d’intégrer le nouveau corps de catégorie A.

Une circulaire précisera les modalités pratiques du dispositif. Par ailleurs, des outils de simulation retraites seront réalisés par la caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL) dans le cadre du droit d’option et seront disponibles sur son site internet.

Quelle que soit la date de leur choix dans le délai des 6 mois, la date d’effet de l’option sera le 1er décembre 2010.

IDE spécialisés de la fonction publique : une nouvelle grille de catégorie A En 2012, les infirmiers anesthésistes, les infirmiers de bloc opératoire et les puériculteurs, s’ils en font le choix, se verront offrir la même possibilité d’accéder à une nouvelle grille de catégorie A revalorisée, avec une carrière prolongée.

mardi, août 31 2010

Mélanie infirmière

recherche infirmière pour croisière. Oui, oui, c'est une offre d'emploi ! Bon anniversaire Mélanie

Le blog de l'infirmier

Un infirmier s'exprime, souvent avec humour et en décalé. La réalité est néanmoins bel et bien là :
Réaction au témoignage infirmier sur leparisien.fr :

Dans un article du 31.03.2010, le quotidien Le Parisien parle des difficultés que rencontrent les Infirmiers pour exercer leur profession. Article renforcé par le témoignage de 3 infirmiers qui n’hésitent pas à balancer ce qui n’est au fond, que la réalité.

«J'ai parfois l'impression qu'on veut nous réduire à la fonction de pousse-seringue… » Vincent Lanza, 45 ans, ne cache pas son amertume. Infirmier depuis vingt ans, il manifestait hier, avec Sophie et Séverine, ses deux collègues de l'hôpital Tenon (Paris XX e ), pour défendre les retraites de la profession. « Aujourd'hui, déplore-t-il, on ne sait pas faire aussi bien qu'il y a vingt ans, alors que les moyens techniques ont progressé. » Même constat de la part de Sophie, 38 ans, dont dix-huit en tant qu'infirmière spécialisée en gériatrie : « Au fil des ans, on nous a fait perdre la logique du travailler ensemble, de la solidarité. » La faute, selon ces professionnels, aux réorganisations mises en oeuvre à l'hôpital. « Notre pôle (NDLR : entité créée par la loi Bachelot de 2005) englobe la médecine interne, la neurologie, la psychiatrie, la gériatrie et les urgences. Cela fait plus d'une centaine de patients », souligne Sophie. « Je change souvent de service et, à chaque fois, de façon de travailler », soupire Séverine, 25 ans. Conséquence : « Cela a un impact sur la qualité des soins : les pathologies ne sont pas les mêmes, les médecins sont différents, on ne connaît pas les patients. C'est très stressant », souligne Sophie. « On perd le sens de notre métier », se désole Vincent. Quant à la réforme en cours de l'Assistance publique, elle se traduira par le regroupement de leur hôpital, Tenon, avec trois autres hôpitaux parisiens (Saint-Antoine, Trousseau, Rothschild). « Le risque, c'est que l'on se retrouve à être envoyé dans ces différents établissements », s'inquiète Séverine. Autre point noir : les 35 heures. Les hôpitaux n'ont pas assez embauché pour contrebalancer les effets de la réduction du temps de travail. « On n'arrive pas à prendre nos jours de repos, ni nos vacances, on est en permanence à flux tendu. Certaines journées, on peut se retrouver à être un infirmier à gérer 14 malades, alors que la règle veut qu'il y en ait 1 pour 2 », explique Vincent. « Et puis, renchérit Séverine, l'administration essaie de faire des économies sur tout. Le matériel médical, comme les masques ou les garrots sont de mauvaise qualité. Mais au final, c'est idiot : on est obligé d'en utiliser deux au lieu d'un seul »… Ces trois blouses blanches restent malgré tout passionnées par leur métier. Mais « la pénurie de main-d'oeuvre est logique. Rien n'est fait pour attirer du monde », explique Vincent qui, au bout de vingt ans de carrière, touche 2 200 € net.

dimanche, août 22 2010

Infirmière en stérilisation centralisée

Centre hospitalier Intercommunal 'Les Hôpitaux du Léman" 3, avenue de la Dame BP 526 74203 Thonon-les-Bains
Détail de l'offre : Poste proposé : infirmière en stérilisation centralisée
Contrat(s) : Mutation
Descriptif :
infirmière à 100 % en unité centralisée de stérilisation
cette unité gère l'ensemble de la stérilisation de l'établissement
expérience en bloc opératoire souhaitée
Personne à contacter :
Véronique GROS Cadre supérieur de santé Direction des soins 04 50 83 20 28 V-GROS@ch-hopitauxduleman.fr

Annonce déposée le lundi 16 août 2010 devant être pourvue le jeudi 30 septembre 2010 au plus tard.

dimanche, décembre 13 2009

Un blog infirmier à visiter : « Trucs & Astuces en Pratique Infirmière »

Le site « Trucs & Astuces en Pratique Infirmière » est né dans l’esprit de l’auteur en 1998. Celui-ci voulait d'abord coucher sur le papier certaines astuces du métier d'infirmier DE, celles que l'on rencontre tous les jours sur le terrain, et que l'on pratique de façon empirique. Ensuite ayant eu contact avec Internet, l’auteur s’est dit que c'était un moyen de partager ces astuces avec les collègues. TrucsIDE a été mis en ligne en Juin 2000. C'était la première page perso infirmière façon BLOG, bien avant l'arrivée des blogs. Elle a été, et elle est toujours, le moyen pour l’auteur de raconter le VÉCU de la profession, son vécu quotidien, tout en faisant profiter ses collègues de son expérience, et aussi de ses erreurs. Au fil des années la page s'est enrichie grâce à la collaboration de collègues inconnus. D'autres rubriques sont apparues, « Mes cas concrets (à moi) », « Ce que j'ai appris aujourd'hui », « Brèves d'Hôpital », « Livres non techniques écrits par des infirmiers », « Photos et Dessins », « Vidéos ». TrucsIDE est lu à travers le monde par une soixantaine de personnes par jour. L’auteur vous invite à continuer à y participer, en apportant vos astuces ou en commentant et corrigeant les siennes. Luis H.

dimanche, novembre 15 2009

Discours de Madame Roselyne Bachelot au Salon Infirmier 2009

Le 16 octobre 2009 ,lors du Salon Infirmier Madame la Ministre s’est adressé aux infirmier(e)s :

" Mesdames, messieurs,

Le salon infirmier appartient à ces rendez-vous que je me plais à honorer, comme en atteste ma fidélité depuis trois années.

J’y vois l’occasion privilégiée de vous exprimer, à vous qui exercez un métier qui est aussi une passion, l’intérêt que je porte à une profession pour laquelle j’ai une réelle admiration.

Cette année, je me réjouis tout particulièrement de vous rencontrer. L’an dernier, en effet, je vous avais dit que 2009 serait l’année des infirmières. J’ai tenu mes engagements et, si vous me le permettez, je voudrais revenir avec vous sur le chemin parcouru.

Premier chantier : je vous avais dit que nous mettrions en place le LMD. Nous y sommes.

La promotion d’élèves infirmiers qui a fait sa rentrée il y a un mois sortira en 2012 avec un diplôme d’Etat reconnu au grade de licence.

J’en ai conscience, ce calendrier était ambitieux et certains, je le sais, auraient préféré que nous attendions un an pour mettre en place cette réforme d’envergure.

Je crois que cette attente ne nous aurait pas été bénéfique. C’est la raison pour laquelle, avec le pragmatisme qui est le mien, j’ai voulu profiter de l’envie et de l’enthousiasme suscités, ainsi que du travail que nous avons mené.

Le nouveau référentiel a été validé et reconnu par l’université. Cette étape majeure réalisée, il nous fallait la concrétiser sur le terrain.

A cet égard, je tiens à nouveau à remercier les instituts de formation en soins infirmiers, directions et équipes pédagogiques qui se sont dépensées sans compter pour que le nouveau programme soit mis en place dans les meilleurs délais. Je veux également féliciter les infirmiers et les cadres des services qui vont être demain tuteurs, maîtres de stage, référents. Ainsi, ils vont perpétuer ce compagnonnage qui fait toute la richesse de la formation infirmière et que le monde universitaire a reconnu à sa juste valeur.

Je vous annonce d’ailleurs que le comité de suivi du LMD se réunira, pour la première fois, le 6 novembre, sous l’égide du ministère de la santé, avec vos représentants, professionnels et étudiants, et avec l’ensemble de nos partenaires : ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, régions, universités.

C’est donc bien l’ensemble de la filière infirmière qui va contribuer au succès de cette réforme. En la matière, comme toujours, je sais que je peux compter sur vous.

Parce que l’expérience est une richesse que nous devons valoriser, les infirmières qui n’auront pas suivi le nouveau cursus, c’est-à-dire les diplômées de 2011 et toutes celles qui les précédent, pourront suivre plus facilement qu’aujourd’hui, un cursus universitaire en master et en doctorat, pour celles qui le souhaitent.

Les conventions que les IFSI regroupés vont signer avec les universités permettront une meilleure connaissance réciproque des atouts des uns et des autres. Les universités vont pouvoir mesurer l’étendue de la formation délivrée par les IFSI aux infirmières et ceux-ci vont pouvoir approfondir les partenariats avec l’université.

Ensemble, nous allons définir les besoins de demain en pratiques avancées, et les universités proposeront, je le souhaite, les offres de masters correspondantes.

Ainsi, les liens tissés entre le monde infirmier et le monde universitaire bénéficieront à toutes les infirmières. Je m’en réjouis.

De fait, les infirmières spécialisées vont travailler, dans les prochaines semaines, en lien étroit avec mes services, à l’enrichissement de leur exercice afin que rapidement, nous ayons des infirmières anesthésistes, de bloc ou de puériculture de pratiques avancées, dont la pratique, les compétences et la formation auront été étendues. Ce n’est qu’un début, bien sûr, car nous devons explorer d’autres champs au travers des coopérations entre professionnels de santé.

Entendons-nous bien : il ne s’agit pas de multiplier les spécialités et de dévoyer les pratiques avancées.

Il s’agit, au contraire, de mieux répondre aux besoins de santé de la population. Et le champ est vaste. De la même façon, j’ai chargé mes services de réfléchir aux moyens de mieux accompagner les infirmières qui souhaitent se lancer dans un doctorat, pendant leurs années de thèse et après. Car cette recherche infirmière qui aspire à se développer doit être nourrie et encouragée. C’est là tout le sens du programme hospitalier de recherche infirmière que j’ai lancé en septembre.

J’ai nommé Monique Rothan Tondeur, infirmière, professeur, titulaire de la chaire de recherche infirmière AP-HP EHESP, directeur du département de sciences infirmières et paramédicales à l’EHESP, comme présidente du comité de sélection de ce programme.

J’invite les équipes qui ont des projets de recherche et toutes celles et ceux qui militent depuis des années pour son développement à proposer leurs dossiers.

De la faculté à vous mobiliser, de la qualité de ces dossiers, dépendra en effet la pérennité de ce dispositif, et plus largement, l’essor d’une discipline.

La balle est, si j’ose dire, dans votre camp. A travers ces actions, je souhaite que nous disposions demain d’infirmières docteurs capables de créer la filière de soins infirmiers que j’appelle de mes vœux.

Cela passe par la recherche hospitalière, cela passe par des thèses dans des écoles doctorales existantes, qui sont exigeantes, prônent l’excellence, et se sont construites progressivement, comme la santé publique. Pour tout cela, j’ai besoin de vous, de candidats motivés et de très haut niveau, afin de convertir de manière fructueuse l’intérêt bienveillant des universités en intérêt à agir et à créer, à terme, une filière de soins infirmiers.

Deuxième chantier : je m’étais engagée à ce que nous lancions la négociation sur la revalorisation des infirmières.

J’entends par là les discussions sur les nouvelles grilles de l’ensemble des corps de la catégorie B et, bien sûr, l’accès des infirmiers à la catégorie A pour toutes celles qui le voudront.

Cette négociation, nous l’avons engagée en juin dernier, et je souhaite qu’elle se conclue par la signature d’un protocole à la fin de cette année.

La mise en œuvre de cette réforme s’appuie sur une discussion approfondie avec vos organisations syndicales. En effet, les enjeux sont très importants, tant pour votre évolution et pour celle de notre système de santé que sur le plan financier. Votre nouveau statut sera porteur d’une revalorisation réelle, et d’exigences nouvelles.

Nous en avons tous conscience, c’est du passage en catégorie A, de la reconnaissance des compétences, des responsabilités et de l’expertise des infirmières qu’il s’agit. C’est une étape décisive, qui marquera durablement l’histoire de votre profession.

Troisième chantier : je m’étais engagée à lancer une mission sur les cadres hospitaliers, et au premier chef les cadres de santé. Le 11 septembre dernier, Chantal de Singly m’a remis un travail remarquable, par l’ampleur de la concertation qui a été menée et par la justesse de l’analyse.

J’étudie actuellement les 36 propositions que formule son rapport, et je vous ferai part de mes premières conclusions prochainement.

Néanmoins, je peux d’ores et déjà vous dire que je souscris au fait que les cadres doivent être davantage impliqués dans les décisions de l’hôpital.

Par ailleurs, comme pour l’ensemble des infirmiers, la formation des cadres manageurs et formateurs doit être revue, compte-tenu de l’évolution de leurs missions. En cohérence, leurs responsabilités doivent être valorisées.

Ce terme de responsabilité, précisément, caractérise bien votre profession.

Aujourd’hui encore, face à la pandémie grippale, c’est bien à votre sens des responsabilités, à votre professionnalisme et à votre générosité que je fais appel. Parce que vous prenez soin au quotidien des patients, j’ai souhaité réunir toutes les conditions pour faciliter la vaccination contre la grippe A H1N1. Vous êtes, comme tous les professionnels de santé, particulièrement concernés. Je souhaite que vous puissiez vous protéger mais aussi protéger ceux qui vous entourent. Je vous demande donc de participer activement à la campagne de vaccination qui va commencer dans les prochaines semaines. Je compte sur vous.

Vous le voyez, comme je m’y étais engagée, l’année 2009 est celle de la mise en œuvre des grands chantiers, qui feront l’avenir de votre profession.

C’est dans cette voie que nous allons poursuivre, pour une meilleure reconnaissance de votre métier, qui doit faire votre honneur et votre fierté.

Je vous remercie.

dimanche, juin 14 2009

le groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, présentation succinte des sterilisations centrales

Une infirmière travaillant à la Pitié-Salpêtrière nous a proposé de présenter d'ici quelques temps sa structure. Nous vous livrons ici sa première ébauche de texte :
"Sur le groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, il y a 3 stérilisations centrales (1 Cadre sup, 3 cadres IBODES, 5 IBODES, 3 IDE, 2 PPH, 1 pharmacien senior, 1 pharmacien assistant, 1 interne, 60 ou 80 AS/AH) et nous sommes en plein dans le projet de la direction concernant la recomposition des containers de base par les agents de sté pour cantonner les IBODES des blocs dans leurs services respectifs (en plus de tout le fonctionnement habituel, bien sûr)."

lundi, janvier 5 2009

Offre d'emploi : infirmier référent en stérilisation centrale à l'hôpital de Saint-Germain-en-Laye

Ce poste est vacant dès à présent, peuvent postuler infirmier ou préparateur en pharmacie. Merci de nous adresser CV et lettre de motivation. Nous ferons suivre.

Profil de poste de l'infirmier référent en stérilisation :

1- Intitulé du poste :

IDE référent en stérilisation centrale

2- Positionnement du poste :

• Liaisons hiérarchiques :

Le Coordonnateur Général des Soins
Le Directeur des Soins
Le Cadre Supérieur de pôle
Le Cadre de Santé du service

• Liaisons fonctionnelles :

Mme De Bandt, pharmacien par délégation de Mr le professeur Brossard, pharmacien chef de service.



3- Caractéristiques du service :

• Situation géographique :

Le service de stérilisation se trouve dans le pavillon d’Ourches, près des urgences, sur le site de St Germain. Il se situe sur 2 étages.
Une antenne est située au 1er étage du bâtiment central du site de Poissy.

• Mission :

La stérilisation centrale a pour mission de fournir un produit stérile fonctionnel à l’ensemble des services utilisateurs conformément aux Bonnes Pratiques de stérilisation.

• Horaires :

La stérilisation est ouverte du lundi au vendredi de 7h30 à 19h. Le service est fermé le week-end et les jours fériés. Les horaires peuvent évoluer en fonction de la réorganisation ou de l’évolution de la structure hospitalière.

• Organisation du service :


L’organisation du service s’inscrit dans le projet d’établissement. De ce fait, le personnel peut être redéployé sur le site de Poissy ou dans les services de soins du site de St Germain au cours des regroupements de services au moment des vacances.

Le personnel de la Stérilisation Centrale est composé de :

• 1 Cadre de Santé
• 1 IDE référent
• 1 IBODE
• 11 AS (ou ASH positionnés sur des postes AS) répartis sur plusieurs postes correspondant aux différentes étapes du traitement du matériel. Ces postes sont effectués par roulement, y compris sur le site de Poissy :
- Ramassage et distribution du matériel sur les sites de Poissy et de St Germain.
- Lavage du matériel
- Le conditionnement du matériel lavé
- Le conditionnement du linge
- La stérilisation et le stockage
- Le lavage des chariots
• 1 ASH à mi-temps chargé de l’entretien du service.



4- Missions, activités et responsabilités de l’Infirmier(ère) en stérilisation :


La mission de l’Infirmier (ère) en stérilisation s’intègre dans le processus de soins de l’établissement.
Il travaille sous la responsabilité directe du cadre de santé du service. Il participe à la qualité des soins des personnes hospitalisées, à la lutte contre les infections nosocomiales en fournissant un matériel adapté et stérile aux différents services du centre hospitalier Poissy St Germain. Il participe à toutes les étapes de la stérilisation dans le respect des Bonnes Pratiques, en relation avec le pharmacien.

Ses attributions peuvent être distinguées en deux strates :

• un niveau « polyvalent » nécessitant à terme une bonne connaissance de l’ensemble des postes du service pour pouvoir si besoin effectuer des remplacements sur ceux-ci

• cette connaissance des postes lui permet d’effectuer un travail transversal sur le fonctionnement et l’organisation du service.


A. Assumer un rôle charnière dans le fonctionnement quotidien du service :
1. Encadrement et collaboration avec les A.S pour la stérilisation du matériel dans le respect des Bonnes Pratiques de Stérilisation. Implique d’être en mesure d’assumer tous les postes de travail si besoin. L’IDE référent est à l’écoute des problèmes éventuels rencontrés par les agents sur les différents postes et peut proposer une aide ponctuelle si nécessaire pour le bon déroulement des opérations journalières.
2. Collaboration avec l’I.B.O.D.E du service concernant le matériel des blocs. Participe à la réfection des boîtes avec l’IBODE si besoin et la remplace en son absence.
3. Collaboration avec le cadre en pratique courante. Travaille sous sa délégation et lui rend compte. Participation à la validation des charges et libération des lots. Prise en charge des commandes hebdomadaires. Remplacement en son absence et compte-rendu détaillé à son retour.

B. Participer à l’amélioration du service :

1. Hygiène. Rôle de référent avec sa collègue A.S correspondante.
2. Assurance Qualité. Participation active à sa mise en place.
3. Procédures. En collaboration avec le cadre et l’Equipe, rédaction et mises à jour.
4. Problèmes courants. Ecoute, observation, transmission, recherche de solutions.
5. Contrôle de la qualité du travail sur les différents postes. Contrôle avec le cadre et suggestions si nécessaire pour amélioration.
6. Dynamique : aide à la recherche d’améliorations pour le meilleur fonctionnement possible du service.



C. Rôle de formation :
1. Supervision, organisation et suivi de la formation des nouveaux agents
2. Dans le cadre de la mise en place de nouvelles procédures : organisation de réunions, participation et animation de groupes de travail, rédaction et mises à jour en concertation avec l’équipe et l’encadrement.
3. Supervision, organisation et suivi de la formation des stagiaires.



D. Gestion des équipements et des stocks :
1. Gestion des pannes et dysfonctionnements sur les machines du service (lave-intruments, osmoseur, soudeuses, transbordeur, stérilisateurs)
2. Veille vis-à-vis de l’état général des différents équipements du service et appel aux corps de métier concernés dans les services techniques pour maintenance ou dépannage si nécessaire
3. Fait des propositions sur l’achat de nouveaux équipements ou matériels
4. Participe à la réception et à la qualification périodique des appareils
5. Gère les stocks et commandes courantes.



5- Compétences et qualités requises :

• Diplômes requis :


Infirmier (ère) titulaire du diplôme d’Etat. Il (elle) travaille en référence aux actes professionnels, à l’exercice de la profession et aux règles professionnelles infirmiers définis dans le décret 2004-802 du 29 juillet 2004.

• Formation préalable ou programmée:

- Bonne connaissance du service avant de pouvoir assurer son rôle (Dès son affectation en stérilisation, il reçoit une formation interne sur les différents postes de travail suivant le guide de formation interne au service).
- Formation en stérilisation hospitalière.
- Formation en Hygiène.

- Formation informatique de base.

Dès que possible, s’il n’a pas auparavant effectué ces formations, il sera inscrit au plan de formation concernant :
- La conduite d’autoclave
- Les Bonnes Pratiques de stérilisation



Acquisition et développement de connaissances professionnelles spécifiques :


- Le matériel à traiter, les matériaux recyclables en stérilisation, les consommables spécifiques.
- Les procédures élaborées au sein du service.
- Les différentes étapes et les différents modes de stérilisation.
- Les différents appareils et leur fonctionnement.
- Les bonnes pratiques de stérilisation
- Les différents moyens de contrôle permettant de valider chaque étape du process et d’évaluer la qualité
globale du travail.
- Le matériel et les compositions spécifiques aux blocs opératoires ainsi que celles de tous les clients du service.

• Qualités requises :

• Aptitudes physiques :

- Pas de problème de santé incompatible avec les différentes missions du poste :
- Capable de porter des charges lourdes
- Absence d’allergie aux différents produits utilisés

• Aptitudes intellectuelles :

- Rigueur sur l’application des procédures et sur la qualité des matériels délivrés.
- Désir d’approfondir ses connaissances.
- Contribuer activement à l’évolution du Service, selon les axes définis par le chef de service et le cadre.


• Aptitudes techniques :

- Habileté
- Rapidité
- Précision

• Aptitude à travailler en équipe :

- Capable de travailler avec l’équipe et s’exprimer au sein de celle-ci
- Connaître son champ de compétences et les limites de sa fonction
- Savoir travailler seul en acceptant le contrôle
- Savoir travailler en partenariat et en complémentarité avec les agents affectés sur les autres postes
- Savoir établir une relation de confiance avec les différents services des deux sites.
- Rédige des transmissions si besoin

6- Organisation du travail :

L’horaire du poste d’IDE référent est 8H30 / 16H ou l’horaire du poste de remplacement. Ce poste comportant des périodes de remplacement de l’IBODE ou du cadre, les congés seront positionnés en accord avec le cadre.

En dehors des périodes de remplacement, l’IDE référent gère ses attributions quotidiennes en fonction des priorités définies par le cadre ou le pharmacien. Quelles que soient ses occupations, il est souhaitable de conserver un regard et une disponibilité en ce qui concerne les problèmes de chaque jour.

- page 1 de 2