Mot-clé - sous-traitance

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, avril 13 2015

place d'un Sterrad au sein d'un CHR. avantages et limites

20150401_113359.jpg
poster JNES 2015

dimanche, juin 5 2011

Décroissance et santé : réutilisation ou matériel jetable ?

Bonjour,

J'ai eu connaissance de votre adresse e-mail par votre blog. Je fais partie du réseau d'objection de croissance en Suisse et nous avons formé un petit groupe de réflexion sur le thème "Santé et décroissance". Nous avons évoqué la problématique des déchets médicaux et nous posons la question de savoir comment les réduire. Il apparaît que le matériel jetable génère beaucoup de déchets. Une alternative est donc la réutilisation du matériel après la stérilisation, ce qui se fait, certes, depuis longtemps déjà... J'en viens à ma question. Pensez vous qu'il y a eu ces dernières années une augmentation de l'utilisation du matériel jetable? Est ce une bonne chose dans le sens où cela augmente la sécurité des patients ou cela n'est il pas nécessaire?

Connaissez vous des établissements engagés dans une démarche de réduction d'utilisation de matériel jetable? Cela nous aiderait grandement.

En vous remerciant d'avance de votre réponse,

Marie.

samedi, février 5 2011

certification ISO 9001 pour la stérilisation de Sainte-Anne à Toulon

"Sainte-Anne Toulon: certification ISO 9001 pour le service de stérilisation . Publié le mardi 01 février 2011 à 10H16 -

Les personnels, cadres et techniciens ont reçu avec bonheur leur certification ISO 9001. « Aucun écart, la performance la plus forte, c’est exceptionnel ! », ont commenté les enquêteurs de l’organisme Label qualité service.M. Sk. « Votre service de stérilisation avait une réputation de qualité qui s’est avérée lors de l’audit réalisé. Aucun écart. La performance la plus forte, c’est exceptionnel ! » Hier matin, à l’écoute des commentaires des enquêteurs de l’organisme de certification Label qualité service, les cadres et techniciens du service, qui œuvraient depuis 2006 pour accéder à ce label, étaient aux anges.
À leurs côtés, présentant cette reconnaissance, le médecin général Sylvie Faucompret, directeur de l’hôpital d’instruction des armées Sainte-Anne, commentait leur travail et sa satisfaction.

L’excellence au service du public
« Nous sommes la première organisation militaire à obtenir cette qualification. Elle confirme une démarche engagée avant notre déménagement. C’est la reconnaissance du sérieux et du professionnalisme du service stérilisation, qui travaille également pour l’hôpital Laveran de Marseille et occasionnellement pour des services hospitaliers varois. Je suis fière de mes personnels qui nous positionnent an sein de l’offre publique de Toulon et du Var. » Évoquant les étapes franchies pour accéder à cette excellence, Cyril Béranger, chef du service de pharmacie de Sainte-Anne et le major Jean Alexandre Pierrat, cadre infirmier chargé du service stérilisation, y ont associé leurs collaborateurs."
source : http://www.varmatin.com/article/actualites/sainte-anne-toulon-certification-iso-9001-pour-le-service-de-sterilisation

dimanche, janvier 9 2011

l'avis sur l'externalisation de la stérilisation de Luc Kerboull, en tant que chirurgien du CMC Paris V

Ci dessous, la contribution de Luc Kerboull, CMC Paris V, exposant « Le point de vue du chirurgien orthopédiste utilisateur de la prestation de stérilisation Sterience", lors de la 1ère édition d’ Aseptic Surgery Forum, au format ppt.

L'externalisation de la sterilisation selon Luc Kerboull, chirurgien
Résumé :
Luc Kerboull, CMC Paris V, a exposé « Le point de vue du chirurgien utilisateur » : « Nous coopérons avec Sterience depuis 2004. Nous travaillons avec deux rotations quotidiennes : une le matin et une le soir. Nous avons constaté de nombreux avantages : d’abord un gain de place et de temps. Le personnel peut être employé à autre chose. Tout est parfaitement sécurisé et la traçabilité est parfaite. Quel est le coût véritable ou plutôt le surcoût véritable ? On ne le sait pas vraiment. Il faut se montrer rigoureux dans l’utilisation des boîtes. Les vrais problèmes rencontrés : défauts dans la recomposition des boîtes, défaut d'application des filtres des couvercles. L’éducation des équipes chirurgicales concerne surtout l'uniformisation des boîtes de base et la nécessité de réaliser un tri à la fin de l'intervention. Enfin le problème des urgences est double : définir un stock de matériel nécessaire à la prise en charge des urgences de l'établissement dont il faut définir la typologie et sur un autre plan avoir une procédure de stérilisation en urgence en dehors des rotations programmées pour pouvoir faire face à l'imprévu. »
Le document ci- dessus évoque également la sécurité ("le syndrome «Clinique du Sport» la certification est sous la responsabilité de la société prestataire Elle assume la responsabilité du traitement et du transport Elle assume éventuellement la maintenance et le remplacement des instruments") , les problèmes et les façons d'y remédier.

La stérilisation externalisée selon Sterience

Ci dessous, la contribution de Bertrand Couton, Directeur des opérations chez Sterience, faisant le point sur l’externalisation de la stérilisation chez Sterience, lors de la 1ère édition d’ Aseptic Surgery Forum, au format ppt.

Externalisation de la sterilisation selon Sterience
Résumé :
Bertrand Couton, Directeur des opérations chez Sterience, a fait un point sur « L’externalisation de la stérilisation » : « Le 1er site Sterience a été ouvert à Lyon en 2001. Les services attendus des chirurgiens : obtention de l’état stérile conforme aux normes et à la règle, une réponse pharmaceutique, une traçabilité du process, la garantie d’un niveau de sécurité pour le patient, une adaptabilité aux pics d’activité des établissements de soin, être innovants. Il a brossé les pistes d’amélioration : des boîtes complètes, une identification individuelle et une traçabilité totale des instruments, une gestion « just in time », un véritable partenariat. » Le document ci-dessus part du concept ("L’approvisionnement SECURISE des DMR STERILES nécessaires à l’activité de soins des établissements (Bloc opératoire et Services) par la réalisation de stérilisations externalisées ou in situ et la mise à disposition de prestations personnalisées.") pour terminer par les facteurs de réussite ("Présence régulière du prestataire au bloc opératoire Accompagnement des évolutions de l’établissement de soins Un stock tampon de DM sur le centre de stérilisation La transmission des plannings opératoires Pour les ancillaires systématiquement des listings et des photos Une réelle prise en compte de l’étape de pré désinfection dans l’établissement de soins Une application de la circulaire HAS (check list") et conclure que "La qualité finale de la stérilisation des DM dépend du niveau de qualité de chacune des étapes".

vendredi, janvier 7 2011

Externalisation de la stérilisation chez Sterience, bilan de l'Hopital Saint Joseph

Ci dessous, la contribution de Valérie Talon, Pharmacien, hôpital Saint Joseph de Paris, concernant la sous-traitance de la stérilisation de son établissement hospitalier par Sterience, lors de la 1ère édition d’ Aseptic Surgery Forum, au format ppt et en anglais.

Externalisation de la stérilisation chez Sterience, bilan de l'Hopital Saint Joseph
Un petit résumé en français ? C’est un « Bilan à trois ans de l’externalisation de la stérilisation » qui a été présenté: « Nous avons externalisé notre service de stérilisation en octobre 2006. Pour nous, le circuit doit être parfaitement sécurisé, c’est à dire que le chirurgien doit récupérer la bonne boîte, parfaitement composée et au bon moment. Ce qui n’est pas toujours le cas. Le matériel fragile est souvent endommagé. 20% des containers sont incomplets. Les retards de livraison sont trop courants ce qui génère la désorganisation du bloc, de l’équipe chirurgicale, et une augmentation du stress. Les pistes de progression : la mise en place de la traçabilité à l'instrument et repasser à une stérilisation qui se ferait en partie de jour alors qu’elle se fait actuellement entièrement la nuit. »
Valérie TALON
Hopital Saint Joseph
185 rue Raymond Losserand
75014 PARIS

lundi, décembre 13 2010

Sterience : adjoint de production

Adjoint de Production -H/F-
Infos sur le poste
Date de parution 10/12/10
Lieu Clichy (92)
Nombre de postes 1
Type de contrat C.D.I.
Temps de travail Temps plein
Rémunération Entre 30000 et 32000 euros bruts / an
Niveau d'expérience requis Expérimenté (2-5 ans)
Confirmé (5 ans et +)
Niveau d'étude bac +2



Coordonnées du recruteur
Mlle. Anais VIE
STERIENCE 220/224 BLD JEAN JAURES 92100 BOULOGNE BILLANCOURT
L'établissement / L'entreprise STERIENCE
STERIENCE, première entreprise européenne à proposer une gamme complète de prestations de service personnalisées pour la stérilisation et la mise à disposition de dispositifs médicaux réutilisables et stériles, est une filiale de Dalkia (Groupe Veolia environnement).
Site internet : http://www.sterience.fr




Le poste
En charge d'une équipe, vous supervisez les activités réception, recomposition en ZAC et expédition. Garant du respect des règles, des process et du niveau de qualité, vous organisez et pilotez la production en tenant compte des contraintes opérationnelles (urgences, disponibilités machines…). Dans un souci d'optimisation et de qualité, vous proposez des actions correctives et adaptations des moyens.
Horaires en roulement : 6h-14h/14h-22h/22h-06h



Profil
Après une expérience confirmée du management d'équipes en industrie, vous souhaitez valoriser vos compétences dans un secteur exigeant. La connaissance des normes de qualité et d'hygiène, de l'instrumentation est indispensable. Une expérience de l'environnement salle blanche est appréciée.

mardi, septembre 14 2010

Stérilisation des dispositifs médicaux

JORF n°0203 du 2 septembre 2010 page 16011 texte n° 24

DECRET Décret n° 2010-1030 du 30 août 2010 relatif à la stérilisation des dispositifs médicaux dans les établissements de santé

NOR: SASH1015914D

Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de la santé et des sports, Vu le code civil, notamment son article 1316-4 ; Vu le code de la santé publique, notamment ses articles L. 5126-2 et L. 6111-2 ; Le Conseil d'Etat (section sociale) entendu, Décrète :

Article 1

La section 3 du chapitre Ier du titre Ier du livre Ier de la sixième partie du code de la santé publique est remplacée par les dispositions suivantes :

« Section 3

« Stérilisation des dispositifs médicaux

« Art.R. 6111-18. ― Les dispositions de la présente section sont applicables aux établissements de santé disposant d'une pharmacie à usage intérieur et aux groupements de coopération sanitaire gérant une pharmacie à usage intérieur qui assurent par leurs propres moyens la stérilisation de leurs dispositifs médicaux, qu'ils la sous-traitent à un autre établissement de santé disposant d'une pharmacie à usage intérieur ou un autre groupement de coopération sanitaire gérant une pharmacie à usage intérieur, ou la confient à un tiers. « Art.R. 6111-19. ― La stérilisation est l'ensemble des opérations permettant d'obtenir l'état de stérilité d'un dispositif médical ainsi que le maintien de cet état. « L'activité de stérilisation des dispositifs médicaux est subordonnée à l'octroi d'une autorisation mentionnée au 4° de l'article R. 5126-9. « Art.R. 6111-20. ― I. ― Un établissement de santé ou un groupement de coopération sanitaire autorisé à assurer les opérations de stérilisation des dispositifs médicaux conformément à l'article R. 5126-5 peut confier, sur la base d'un contrat conforme aux bonnes pratiques de pharmacie hospitalière dont les principes sont fixés par arrêté du ministre chargé de la santé et après autorisation de l'agence régionale de santé, une ou plusieurs opérations de stérilisation à un autre établissement de santé ou à un groupement de coopération sanitaire. « Le projet de contrat est adressé par lettre recommandée avec avis de réception à l'agence régionale de santé du lieu où se situe le siège de l'établissement de santé. « Le directeur général de l'agence régionale de santé notifie sa décision au demandeur dans un délai de deux mois à compter de la date de réception du projet de contrat.A l'issue de ce délai, l'absence de décision du directeur général vaut refus d'autorisation. « Lorsqu'il l'estime nécessaire à l'instruction du dossier de demande d'autorisation, le directeur général peut demander dans un délai qu'il fixe, par lettre recommandée avec avis de réception, toute information complémentaire. Le délai prévu à l'alinéa précédent est alors suspendu jusqu'à la réception de ces informations. « La transmission du projet de contrat, d'informations complémentaires ainsi que de la décision d'autorisation peut être effectuée par voie électronique après apposition de la signature électronique conformément aux dispositions du décret n° 2001-272 du 30 mars 2001 pris pour l'application de l'article 1316-4 du code civil. « II. ― Un établissement de santé ou un groupement de coopération sanitaire peut confier, sur la base d'un contrat conforme aux bonnes pratiques de pharmacie hospitalière dont les principes sont fixés par arrêté du ministre chargé de la santé, et après avis de l'agence régionale de santé, une ou plusieurs opérations de stérilisation à un tiers. « Le projet de contrat est adressé par lettre recommandée avec avis de réception à l'agence régionale de santé du lieu où se situe le siège de l'établissement de santé. « Le directeur général de l'agence régionale de santé envoie ses observations au demandeur dans un délai de deux mois à compter de la date de réception du projet de contrat. « Lorsqu'il l'estime nécessaire, le directeur général peut demander dans un délai qu'il fixe, par lettre recommandée avec avis de réception, toute information complémentaire. Le délai prévu à l'alinéa précédent est alors suspendu jusqu'à la réception de ces informations. « La transmission du projet de contrat, d'informations complémentaires ainsi que de l'avis de l'agence régionale de santé peut être effectuée par voie électronique après apposition de la signature électronique conformément aux dispositions du décret n° 2001-272 du 30 mars 2001 pris pour l'application de l'article 1316-4 du code civil. « Art.R. 6111-20-1. ― A titre exceptionnel et si elle n'est plus provisoirement à même d'assurer une ou plusieurs des opérations de stérilisation, une pharmacie à usage intérieur peut en confier la réalisation à d'autres pharmacies à usage intérieur autorisées à effectuer de telles opérations par l'agence régionale de santé. Le directeur général de cette agence est immédiatement informé d'une telle organisation ainsi que de la durée prévisionnelle de sa mise en œuvre. « Art.R. 6111-21. ― Le directeur, l'administrateur du groupement de coopération sanitaire ou le représentant légal de l'établissement définit, sur proposition du président de la commission médicale d'établissement ou du président de la conférence médicale d'établissement, un système permettant d'assurer la qualité de la stérilisation des dispositifs médicaux dans le respect des bonnes pratiques de pharmacie hospitalière et des normes techniques arrêtées par le ministre chargé de la santé. Ce système : « 1° Décrit l'organisation, les procédures et les moyens permettant de garantir l'obtention et le maintien de l'état stérile des dispositifs médicaux jusqu'à leur utilisation ; « 2° Précise les procédures assurant que l'ensemble des dispositifs médicaux devant être stérilisés sont soumis à un procédé de stérilisation approprié et que les dispositifs médicaux à usage unique ne sont pas réutilisés. « Art.R. 6111-21-1. ― En concertation avec le président de la commission médicale d'établissement ou le président de la conférence médicale d'établissement, le directeur, l'administrateur du groupement de coopération sanitaire ou le représentant légal de l'établissement désigne un responsable du système permettant d'assurer la qualité de la stérilisation, y compris lorsque tout ou partie de la stérilisation fait l'objet d'une sous-traitance. Ce responsable est chargé de missions suivantes : « 1° Proposer, mettre en œuvre et évaluer le système permettant d'assurer la qualité de la stérilisation ; « 2° Rendre compte à la direction de l'établissement, à la commission médicale d'établissement ou à la conférence médicale d'établissement du fonctionnement du système permettant d'assurer la qualité de la stérilisation ; « 3° Proposer à la direction de l'établissement, à la commission médicale d'établissement ou à la conférence médicale d'établissement les améliorations qu'il estime nécessaires de ce système. « Une même personne peut assurer cette fonction au sein de plusieurs établissements, dans le cadre d'une action de coopération ou d'une prestation de services organisée entre ces établissements. « L'établissement de santé ou le groupement de coopération sanitaire met à disposition du responsable ainsi désigné les moyens nécessaires à l'exercice de ses missions. »

La ministre de la santé et des sports est chargée de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 30 août 2010.

François Fillon

Par le Premier ministre :

La ministre de la santé et des sports,

Roselyne Bachelot-Narquin

dimanche, juin 14 2009

Sterience Clichy

Après 20 ans en stérilisation centrale à l'hopital de Saint-Germain-en-Laye, j'ai eu envie d'aller voir ailleurs. Sterience Ile de France m'ayant fait une proposition qui me paraissait intéressante, j'ai donc intégré leur équipe sur le site de Clichy en tant que coordinateur qualité et suivi client, chargé de seconder le responsable de production. Cette expérience a été intéressante et j'y ai rencontré beaucoup de personnes de grande qualité mais plusieurs raisons ont fait que j'ai souhaité mettre un terme à cet essai.

mercredi, novembre 26 2008

Réception et qualification des trois nouveaux autoclaves, début des opérations.

Hospitec a pu enfin commencer ce soir la réception des autoclaves. La qualification suivra. Vu le nombre de cycles à effectuer, je crains que nous n'en ayons pour au moins une semaine... Le petit souci également est que lorsque les trois stérilisateurs seront disponibles, il ne sera pas possible de mener deux qualifs de front, vu que la société ne dispose que de 12 sondes.

Nous citons ci-dessous quelques textes de référence concernant la réception et la qualification des autoclaves.

Lire la suite...

lundi, novembre 10 2008

Externalisation de la stérilisation

J'avais évoqué il y a quelques années la possibilité de proposer aux professionnels de santé du secteur exerçant en libéral (ainsi qu'éventuellement aux coiffeurs par exemple) de traiter leur matériel en sous-traitance avec une garantie de qualité, une sorte de label "stérilisation hospitalière". Cela fait curieux de voir que cette idée n'est pas restée lettre morte pour le secteur privé de la stérilisation, comme en témoignent les échanges au sujet d'une stérilisation externalisée sur ce forum dentaire

samedi, novembre 8 2008

Les circuits en stérilisation centrale, stérilisation externalisée ou stérilisation en sous-traitance

Nous vous présentons ici un petit film en 3D sur les circuits en stérilisation centrale, stérilisation externalisée ou stérilisation en sous-traitance dans l'idée d'illustrer les propos que nous pouvons tenir sur d'autres billets et qui peuvent être un peu abscons pour les personnes non familiarisées avec le domaine de la stérilisation.



Nous remercions la société Cisa, fabricant d'autoclaves, auteur de cette video.

jeudi, octobre 30 2008

Problèmes de stérilisation à l'hôpital de Hull, Canada.

Les activités reprennent leur cours normal, vendredi, au bloc opératoire de l'hôpital de Hull, après avoir connu un ralentissement au cours des dernières semaines.

Depuis le 6 octobre dernier, quatre des cinq salles d'opération étaient fermées les après-midis, en raison de problèmes de stérilisation des instruments chirurgicaux, forçant le report de chirurgies électives non urgentes.

Par voie de communiqué, le Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG) a fait savoir que les problèmes de stérilisation des instruments chirurgicaux ont été résolus. Des tests effectués au cours des derniers jours se sont avérés concluants.

En tout, 51 chirurgies électives ont dû être reportées en raison du ralentissement des activités. Les patients touchés auront priorité sur les autres, mais il est impossible de prédire quand ces opérations pourront être réalisées.

« Alors, en ce moment, ça va dépendre du nombre d'urgences qui vont entrer en cours de route, du nombre d'autres cas électifs qui vont se transformer en urgence. Ce qu'on peut dire aux gens qui ont été reportés : ce sont eux qui passent en premier lieu, sauf pour les urgences », explique le Dr Michel Brazeau, directeur des services professionnels et des affaires médicales au CSSSG.

Toutefois, le CSSSG précise que les patients nécessitant des chirurgies urgentes ont tous pu être pris en charge pendant la période de réduction de service. Par ailleurs, 126 chirurgies électives ont eu lieu comme prévu, malgré la baisse de service.

L'hôpital de Gatineau a procédé à la stérilisation des instruments de l'établissement de Hull au cours de cette période.

samedi, octobre 25 2008

Bibliographie et Textes de références en matière de stérilisation et d’hygiène hospitalière

Annexes du texte La stérilisation

Lire la suite...