Mot-clé - infection nosocomiale

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, novembre 11 2012

Appel à communications, 3ème édition du congrès international dédié à la prévention, au diagnostic et à la lutte contre les infections chirurgicales

La troisième édition d’Aseptic Surgery Forum (ASF), congrès dédié à la prévention, au diagnostic et au traitement des infections du site opératoire (ISO), se tiendra les 28 & 29 mars 2014, à l’Espace Champerret de Paris.
Organisée à l’initiative du Dr Patrick Mamoudy, Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon (DCSS), Paris, cette rencontre multidisciplinaire et internationale rassemble tous les acteurs du secteur de la santé mobilisés au quotidien contre les infections.

« Les infections chirurgicales sont une préoccupation de chaque instant. Tout geste est lié, à un moment ou à un autre, à la prévention de l’infection » nous rappellent les Drs Patrick Mamoudy et Simon Marmor, chirurgiens orthopédistes, DCSS, Paris.

Le programme des conférences d’ASF2014 sera animé par des praticiens ainsi que des experts européens et internationaux des différentes spécialités médicales et technologiques, avec une forte orientation « revue des pratiques ». Thèmes des propositions de communications attendues :

o Qui est responsable du risque infectieux: le patient, le chirurgien, l'A-R ?

o Les infections ostéo articulaires post-chirurgicales: prévention et traitements, Revue des pratiques EU & Int.

o Quand le patient doit-il quitter la Clinique pour le CRIOA ? Revue des Bonnes Pratiques Médico Chirurgicales Française et Européenne

o Les CRIOA : situation et perspective, le développement d’un réseau Européen

o Les séquelles: handicaps liés à l’infection, comment apprécier une séquelle?

o Coûts des infections : qui paye la prévention? (Laboratoires, Pharmaciens, etc.)

o Le lavage des mains : point de l’utilisation des solutés hydro alcooliques, revue des pratiques Européennes et Internationales (EU & Int) / Effets secondaires du lavage des mains pour les soignants

o La préparation cutanée : quel impact sur la « prévention » ? Revue des pratiques EU & Int.

o La stérilisation: revue et comparaison « pratiques / qualité / coûts / Responsabilités » en EU & Int; Innovation traçabilité des instruments

o La Chirurgie ambulatoire: quels enjeux, quelles perspectives ?

Autant de thématiques qui offriront aux participants l’occasion d’échanger, pendant deux jours, avec leurs pairs sur leurs expériences et pratiques quotidiennes, mais aussi avec les industriels sur les dernières innovations technologiques permettant de limiter les risques.

« Un certain nombre de pratiques ont été reconnues par la Haute Autorité de Santé (HAS) de façon à réduire les infections. Aujourd’hui nous savons que c’est le respect des pratiques qui permettrait de diminuer les infections et pas obligatoirement d’avoir des méthodes correctives en augmentant les désinfectants, en augmentant l’antibiothérapie ou en augmentant le matériel », souligne le Pr Philippe Arnaud, Pharmacien Chef de service, à l’Hôpital Bichat-Claude Bernard AP-HP.

Plus de 1.000 praticiens et professionnels de la santé (47 pays représentés en 2012) sont attendus pour cette 3ème édition d’ASF : chirurgiens, IBODES, Anesthésistes-réanimateurs, IADES, Médecins, Hygiénistes, Radiologues, Rhumatologues, Urgentistes, Bactériologistes, Infectiologues, Microbiologistes, Pharmaciens, Direction des établissements de santé, Laboratoires pharmaceutiques, Fournisseurs de technologies et produits médicaux, Autorités de santé, Associations de patients, etc.

Les propositions de communication (coordonnées complètes, résumé, short CV, photo) doivent être adressées pour le 26 Août 2013, à « jappert@oriex.fr ». Les propositions de conférences en binômes « praticiens et industriels santé » sont particulièrement attendues.



Pour toute information :

Josette Appert, + 33 1 48 91 89 89 « jappert@oriex.fr »

ORIEX Communication : 25 rue André Joineau, 93310 Le Pré Saint Gervais, France.

samedi, avril 28 2012

ASF 2012 : infections sur prothèses

differences_PTG_et_PTH_infectees.pdf

Avis_d_experts__cas_cliniques.pdf
Sur le mode "qui veut gagner des millions ?" : Qui sait gérer une infection ?

ASF 2012 : hygiène des mains

Hygiene_des_mains_quelle_observance.pdf

Hygiene_des_mains_apport_des_technologies_WIFI_et_WLAN_pour_l_observance.pdf

ASF 2012 : Analyse approfondie des causes d’une infection ostéoarticulaire

causes_d_une_infection_osteoarticulaire_sur_prothese_du_genou.pdf

mercredi, avril 11 2012

ASF 2012 : "le patient et son risque infectieux" par Luc EYROLLE

Présentation de Luc EYROLLE, Anesthetist Reanimator, Cochin, Paris, France (TBC) à l'Aseptic Surgery Forum 2012 :

"Le_patient_et_son_risque_infectieux.pdf"

dimanche, juillet 17 2011

ASF 2012 – Pré-programme des sessions de conférences

ASF 2012 – Pré-programme des sessions de conférences
ASEPTIC SURGERY FORUM
International Expert Meeting on Good
Surgical Practices and Technological
Innovations to Prevent and Cure Infection
3 et 4 avril 2012, Espace Champerret, Paris, France •
www.aseptic-surgery-forum.com

Paris, le 29 juin 2011
Suite au succès de la 1ère édition d’ Aseptic Surgery Forum qui s’est déroulée à Paris, les 26 et 27 mars 2010, avec plus de 1.100 participants en provenance d’une vingtaine de pays, la seconde édition se tiendra les 3 et 4 avril 2012 à l’espace Champerret, Paris. Les différentes spécialités tant médicales que technologiques qui contribuent au quotidien à la prévention, au diagnostic et au traitement des infections chirurgicales seront représentées.
L’objectif d’ASF2012 est de réunir les spécialistes internationaux, qui au quotidien ont la charge de la prévention, du diagnostic et du traitement des infections chirurgicales : IBODES, IADES ; Chirurgiens, Médecins, Pharmaciens, Services achats, logistique et travaux ; Fournisseurs d’aménagements, d’équipements, de médicaments et DM, de produits, de technologies et de services. ASF2012 a pour ambition :
o de structurer et améliorer la prise en charge des malades infectés, les pratiques professionnelles sur le plan de l’hygiène ;
o de contribuer au développement des technologies et à leur mise au point avec les industriels concernés des dispositifs médicaux pour limiter les risques ;
o de promouvoir et explorer la recherche fondamentale sur les mécanismes de ces infections qui sont encore peu connus ;
o de rassembler les praticiens des différentes spécialités tant médicales que technologiques qui contribuent à la lutte au quotidien contre le phénomène infectieux.

Cette rencontre des acteurs doit, par les échanges entre professionnels de différents mondes, booster l’innovation et contribuer à la mobilisation des personnels de santé. L’équipe d’ASF prépare actuellement le programme des conférences. La prise en compte de l’environnement et du développement durable fait partie intégrante de l’ensemble des conférences. Les thèmes des sessions qui sont en cours de finalisation aborderont :

1ère Journée d’ASF 2012 - Mardi 3 Avril 2012
08H00 Ma1) Le patient et l’infection
Le patient et ses risques ; Facteurs de risques : tabac, malnutrition, sexe, médicaments, foyers infectieux ; Les influences des conditions psychologiques du malade sur le résultat d’une intervention, séquelles des anesthésies itératives sur la qualité de prise en charge ; Surveillance des ISO en 2012 ; Relations entre le foyer d’infection dentaire et l’infection « chirurgicale ».

ASF 2012 – Pré-programme des sessions de conférences
10H45 Ma2) La prévention des infections
L’hygiène des mains ; Les composants d'un programme d'hygiène de main pour soin aigu en chirurgie ambulatoire ; La préparation cutanée ; Nouvelle technologie de gants chirurgicaux pour améliorer la sécurité ; Nouvelle technologie anti-bactérienne pour limiter la colonisation des bactéries sur les textiles hospitaliers ; La prévention des infections : dépistage et décontamination.

14H00 Ma3) Conception, Entretien, Management du bloc opératoire Les robots en chirurgie : nettoyage, désinfection, stérilisation ; La conception, l'entretien, le management du bloc opératoire : recommandations de la SF2H ; Impact de l'innovation chirurgicale et technologique sur la conception et le management du bloc ; Antibactériens pour les sols ; Le management des instruments et ancillaires.

16H45 Ma4) Innovation pour le diagnostic et l’analyse Avancées récentes ; Après sonication, « debonding chimique » du biofilm d'implants infectés ; Place et limite du PMSI ; Nouvelle technique de diagnostique rapide des infections post-opératoires.

2ème JOURNÉE d’ASF 2012 - Mercredi 4 avril 2012
08H00 Me1) Technologies de prévention des infections chirurgicales : innovations
Avancées récentes : Panorama ; Principe de précaution ou de prévention ? Chirurgie mini invasive, les voies naturelles ; Infections et chirurgie ambulatoire ; Conception et traitement des surfaces pour empêcher la création de biofilm ; 10 conseils de base pour le management de prothèses infectées.

10H30 Me2) Traitement chirurgicales des PTG
Retour d’expérience; Avancées récentes ; Prévenir les infections liées au matériel dans PTG ; La prévention des infections dans la chirurgie du genou chez les sportifs de haut niveau ; Techniques de reconstruction.

11h30 Me3) Chirurgie Vasculaire et infection : Que pouvons nous apprendre des autres domaines?
Chirurgie vasculaire et orthopédie : les liens avec l'orthopédie, la physiopathologie, les risques d'infections sur matériel ; Écologie bactérienne cutanée de la coiffe de l’épaule ; Chirurgie laparoscopique et taux d'infection des plaies.

14H15 Me4) Antibioprophylaxie
La préparation médicamenteuse, recommandations, les molécules à privilégier, les molécules de remplacement, durée de la prophylaxie, à quel moment ; Ciment avec antibiotique : retour d’expérience en termes d’antibioprophylaxie ; Point des substituts osseux avec antibiotiques.

15h15 Me5) Antibiothérapie des infections ostéo-articulaire
Point de la RPC infections ostéo-articulaires sur matériel ; Antibiothérapie ambulatoire à domicile ; Bon usage des antibiotiques, questions soulevées par l’évolution de la résistance bactérienne en Europe.
ASF 2012 – Pré-programme des sessions de conférences
16H015 Me6) Les traitements écologiques ont-il encore une place ?

s16H30 Me7) Séquelles : la communication avec le patient et sa famille, les conséquences psychologiques, sociales, juridiques

16H45 Me8) Les centres de référence : situation et prochaines étapes
Afin de faciliter la participation des associations et des personnels de santé concernés par la prévention des infections chirurgicales, des invitations gratuites leurs sont réservées pour : l’exposition, les conférences, les documents, les repas et moments de convivialité. L’inscription se fera en ligne dés le mois de Juillet.
Pour toute information Agathe FOREST «aforest@oriex.fr », tel 33 1 48 91 89 89

jeudi, janvier 6 2011

Suite des communications sur la stérilisation de l' ASEPTIC SURGERY FORUM 2010

Dans le cadre de notre partenariat avec l' ASEPTIC SURGERY FORUM (merci de suivre le lien précédent pour trouver l'appel à communication 2012), nous avons le plaisir de vous annoncer dans les jours qui viennent la publication sur notre blog de la suite des principales contributions sur la stérilisation communiquées les 26 & 27 mars 2010 à la Cité des Sciences, Paris, France. Rappelons que vous avez déjà pu lire Traçabilité des instruments de chirurgie re-stérilisables : apport de la technologie RFID et Doit-on garder la stérilisation en interne aux établissements ? (contribution ASF 2010) et qu'il s'agit d'interventions dans le cadre d'un congrès-exposition international pour la prévention Le diagnostic et le traitement des infections post-chirurgicales.

sterilisation-externalisation.jpg
Image de Philippe Arnaud, Pharmacien, Hôpital Bichat Claude-Bernard, Paris, France, qui a modéré cette session dont l’objectif était de partager l’expérience des utilisateurs de l’externalisation et des prestataires de services.

samedi, novembre 13 2010

Aseptic Surgery Forum 2012, lutte contre les infections chirurgicales

Appel à communications

Aseptic Surgery Forum 2012 mobilise les professionnels pour la lutte contre les infections chirurgicales

La 2ème édition d’Aseptic Surgery Forum se tiendra à Paris les 3 & 4 avril 2012, à l’espace Champerret. Plus de 1200 participants en provenance d’une trentaine de pays sont attendus. Cette rencontre, unique par son approche à la fois internationale et multidisciplinaire, rassemble les médecins, chirurgiens et personnels de santé qui contribuent au quotidien pour la prévention, le diagnostic et le traitement des infections chirurgicales.

La présentation d’Aseptic Surgery Forum est téléchargeable depuis : http://www.aseptic-surgery-forum.com,

Le programme d’Aseptic Surgery Forum 2012 prendra en compte les aspects liés au respect de l’environnement et au développement durable, avec des présentations sur les problématiques liées à la stérilisation et de nombreuses autres thématiques clés : Þ Instruments chirurgicaux, ancillaires et DM, innovations: matériaux, TTS et coatings, nettoyage, désinfection, stérilisation, conditionnement, traçabilité, etc.

Þ Innovation pour la prévention, le diagnostic et le traitement des infections chirurgicales.

Þ De la contamination à l'infection : principe de prévention ou de précaution ? Gestion des risques

Þ Mécanismes de l’infection post-opératoire

Þ Diagnostique rapide des infections : situation, perspectives /

Þ Les facteurs de risque d'infection liés au malade : tabac, malnutrition, immunité, comorbidités, portage bactérien, etc.

Þ Les facteurs de risque d'infections liés à l'environnement: hygiène hospitalière, qualité de l'air, de l'eau et des surfaces; conception des blocs opératoires, stérilisation, traçabilité, nettoyage et désinfection; hygiène des mains, préparation cutanée ; gants, équipement du malade et du personnel.

Þ Biofilms et infection des implants

Þ Antibioprophylaxie et antibiothérapie: locale et/ou générale, mode d'action, résistance bactérienne, nouvelles molécules

Þ Antibioprophylaxie en chirurgie aseptique : protocole vs personnalisation Þ Le coût de la prévention et de l'infection

Þ L'amputation pour raison infectieuse : indications, appareillages et perspectives

Þ Les infections dans les spécialités chirurgicales : états des lieux

Les propositions de communications (thème, titre, résumé d’une dizaine de lignes, photos et CV des intervenants) sont à communiquer à « aforest@oriex.fr ».

Aseptic Surgery Forum 2012 appel communication

mardi, octobre 6 2009

Le procès de la Clinique du sport

Cette affaire est une des premières à avoir évoqué pour le grand public le domaine de la stérilisation. Nous suivrons donc avec intérêt ce procès en espérant qu'il apportera toute la lumière sur les erreurs commises.
Elle nous intéresse au moins, en tant que professionnels de santé, à deux autres titres :

  • D'un point de vue pédagogique, dans le cadre de la formation d'agents de stérilisation , notamment pour ceux sans expérience du milieu des soins, par la valeur d'exemplarité du calvaire subit par ces patients, afin de les sensibiliser autant que faire se peut aux conséquences potentielles d'erreurs ou de négligences dans notre domaine.
  • La nécessité de vérifier la pertinence des niveaux de criticité que chacun a défini pour évaluer ses seuils de non-qualité. En clair, savoir précisément ce que -en fonction des connaissances actuelles- on juge inacceptable et les limites que l'on refuse de franchir. Par ailleurs, l'importance d'une gestion correcte de toute non-conformité, même non majeure d'apparence.



Ci-dessous, l'article de l'Express de ce matin :

"Il n'aurait rien dû se passer à la Clinique du sport. Pas de scandale, pas de bactérie inoculée dans la colonne vertébrale d'une cinquantaine de patients, pas de ratage dans le rappel des victimes, pas de supplices à vie pour les plus atteints. Close vingt ans après le début des faits, en 1989, l'instruction montre que cette catastrophe sanitaire résulte de la conjonction hautement improbable de deux phénomènes. D'un côté, la contamination du circuit d'eau potable par le xénopi, un germe dangereux pour les os. Et, de l'autre, les mauvaises pratiques de stérilisation reprochées à trois chirurgiens de l'établissement. C'est tout l'enjeu du procès qui s'ouvre le 6 octobre au palais de justice de Paris: les médecins soutiendront que rien ne serait arrivé à leurs patients s'ils avaient travaillé dans un bâtiment sain; et la direction arguera que le microbe maison n'aurait causé aucun tort si les praticiens s'étaient conformés aux règles d'hygiène élémentaires, comme le faisaient six de leurs confrères opérant, à l'époque, dans les mêmes blocs. Les deux parties devront pourtant assumer leur part de responsabilité.



Retour à la fin des années 1980. La Clinique du sport fait figure d'établissement de pointe dans sa spécialité, la chirurgie orthopédique. L'établissement propose notamment une technique séduisante pour soigner les hernies discales (les sciatiques) - la nucléotomie percutanée, effectuée sous simple anesthésie locale et qui tombera ensuite en désuétude, faute de résultats. En 1989, première alerte au xénopi : la bactérie est retrouvée dans les lombaires de l'entraîneur d'un club de gymnastique lyonnais opéré un an auparavant. Mais personne ne prend la réelle mesure du danger, et les contaminations se poursuivent jusqu'en 1993. Cette année-là, le Dr Nicole Desplaces, une pionnière du diagnostic des infections osseuses, est appelée à la rescousse. Menant une véritable enquête de détective, elle élucide le mystère de l'épidémie.

Pourquoi la bactérie présente dans les tuyaux de l'établissement a-t-elle pénétré jusque dans les vertèbres des patients? Pour la simple raison que certains chirurgiens immergeaient leurs instruments dans un bain désinfectant entre deux opérations... et les rinçaient ensuite sous l'eau du robinet, équipé d'un filtre défaillant. Selon le témoignage d'un aide-soignant de l'époque, seuls les deux premiers malades de la journée bénéficiaient d'un matériel stérilisé dans les règles de l'art.

Parmi les médecins incriminés, le Dr Didier Bornert se distingue par une pratique toute personnelle. Pour opérer certaines hernies discales, le chirurgien commande des kits sophistiqués à usage unique... qu'il utilise plusieurs fois, au mépris des avertissements explicites portés sur l'emballage. Interrogé par L'Express, le Dr Bornert affirme que cette polémique est vaine car "aucun patient contaminé par le xénopi n'est concerné par la réutilisation de ces kits". Une chose est sûre : les trois quarts des victimes de l'affaire de la Clinique du sport sont passées entre ses mains."

jeudi, février 5 2009

Les infections nosocomiales

Dans un souci de précision, petit rappel succint de définition.

Lire la suite...

Infections nosocomiales: le Lien décerne des prix

Les stérilisations centrales sont un élément important de la lutte contre les infections nosocomiales. On y observe également, comme dans tout service de soin, les difficultés rencontrées à expliquer l'importance des procédures (notamment le lavage des mains et l'utilisation de S.H.A) au personnel et à le motiver au respect de ces règles simples. Là comme ailleurs, l'hygiène est un combat quotidien qui ne peut être efficace que s'il est exhaustif, que si l'on porte autant d'attention à l'état de surface d'un sachet en sortie d'autoclave qu'à ses propres mains qui l'examinent...

Lire la suite...

samedi, janvier 24 2009

Cours sur le biofilm

Séverine Planchon, étudiante venue en stage à la stérilisation centrale de Saint Germain, a proposé de faire partager ici certains des cours de son école de préparateur en pharmacie hospitalière année 2008 2009. Nous l'en remercions. Le premier concerne le biofilm. Vous trouverez le lien vers la version intégrale en pdf en bas du billet.

Lire la suite...

vendredi, janvier 16 2009

Thèse "Evalutation et comparaison des logiciels de traçabilité utilisés en stérilisation"

Bonjour,

Suite à la proposition de Yves, j'ai le plaisir de vous proposer la lecture de ma Thèse pour le diplome d'Etat de Docteur en Pharmacie : "Evalutation et comparaison des logiciels de traçabilité utilisés en stérilisation".
Vous trouverez le lien vers la version intégrale de ce document en bas de ce billet.
A titre d'aperçu, en voici le plan :

Evaluation et comparaison des logiciels de traçabilité utilisés en stérilisation -2-
SOMMAIRE 1
TABLE DES ILLUSTRATIONS 5
ABREVIATIONS & GLOSSAIRE 9
INTRODUCTION 15
PARTIE I : GENERALITES - STERILISATION ET TRAÇABILITE 19
I. LA STERILISATION 20
1. QUELQUES DEFINITIONS 20
2. LE CADRE REGLEMENTAIRE 22
2.1. Le décret n°2000-1316 relatif aux Pharmacies à Usage Intérieur 22
2.2. Les Bonnes Pratiques de Pharmacie Hospitalière 22
3. L’ASSURANCE QUALITE EN STERILISATION 22
3.1. Le décret n°2002-587 du 23 avril 2002 relatif au système permettant
d'assurer la qualité de la stérilisation des dispositifs médicaux 22
3.2. L’arrêté du 3 Juin 2002 relatif à la stérilisation des dispositifs médicaux 23
3.3. La circulaire n°97-672 du 20 Octobre 1997 relative à la stérilisation des
dispositifs médicaux dans les établissements de santé 23
II. L’ENVIRONNEMENT EN STERILISATION 24
1. LA QUALITE DE L’AIR 24
2. LA QUALITE DE L’EAU 25
2.1. L’eau adoucie 26
2.2. L’eau osmosée 26
III. LA TRAÇABILITE 28
1. QUELQUES DEFINITIONS 28
2. LE CADRE REGLEMENTAIRE ET NORMATIF 29
2.1. La circulaire n°97-672 du 20 Octobre 1997 relative à la stérilisation des
dispositifs médicaux dans les établissements de santé 29
2.2. La matériovigilance 30
2.3. La lutte contre les infection nosocomiales 30
2.4. Le contexte normatif 31

Evaluation et comparaison des logiciels de traçabilité utilisés en stérilisation -3-
IV. L’INFORMATIQUE AU SERVICE DU SYSTEME QUALITE EN STERILISATION 32
1. LES ATOUTS D’UN SYSTEME INFORMATIQUE 32
2. POUR TRACER QUOI ? 34
2.1. La notion de « Produit » 34
2.2. Les informations recherchées et les outils utilisés 35
PARTIE II : APPORTS PERSONNELS – EVALUATIONS DES LOGICIELS 37
I. OBJECTIF ET ENJEUX 38
II. L’EVALUATION “THEORIQUE” AUPRES DES FOURNISSEURS 40
1. MATERIEL ET METHODES 40
1.1. Les logiciels disponibles sur le marché et critères d’inclusion dans l’étude 40
1.2. L’outil d’évaluation 41
1.2.1. Une grille d’évaluation 41
1.2.2. Une hiérarchisation des critères 42
1.3. Le déroulement des évaluations 44
2. RESULTATS 44
2.1. Les résultats qualitatifs 45
2.1.1. Les conditions d’évaluation 45
2.1.2. Les sites utilisateurs 46
2.2. Les résultats quantitatifs 47
2.2.1. Les notes générales 47
2.2.2. Les résultats de la partie I de la grille d’évaluation : mise en place et
le suivi de l’installation 52
2.2.3. Les résultats de la partie II de la grille d’évaluation : niveaux de
sécurité dans l’utilisation 54
2.2.4. Les résultats de la partie III de la grille d’évaluation : logiciels de
production 56
2.2.5. Les résultats de la partie IV de la grille d’évaluation : logiciels de
supervision 87
3. DISCUSSION 96
3.1. Les supports fournis pour l’évaluation 96
3.2. L’outil d’évaluation : avantages et limites 97
3.3. La synthèse des résultats obtenus 97
3.4. L’identification des instruments et compositions 98
III. L’ENQUETE “PRATIQUE” AUPRES DES UTILISATEURS 103
1. MATERIEL ET METHODES 103
1.1. Les sites référents 103
1.2. L’élaboration de la grille d’enquête 104
1.3. La quantification des résultats de l’enquête 105
1.3.1. Le taux d’utilisation 105
1.3.2. Le taux de satisfaction 105
1.4. Le déroulement des enquêtes 106

Evaluation et comparaison des logiciels de traçabilité utilisés en stérilisation -4-
2. RESULTATS 106
2.1. Les conditions d’enquête 106
2.2. Les taux d’utilisation 107
2.2.1. Un taux d’utilisation global 107
2.2.2. Taux d’utilisation pour la partie III de la grille d’enquête : logiciels de
production 108
2.2.3. Taux d’utilisation pour la partie IV de la grille d’enquête : logiciels de
supervision 116
2.3. Les taux de satisfaction 119
2.3.1. Un taux de satisfaction global 119
2.3.2. Taux de satisfaction pour la partie I de la grille d’enquête : suivi et
mise en place de l’installation 121
2.3.3. Taux de satisfaction pour la partie II de la grille d’enquête :
généralités d’utilisation 122
2.3.4. Taux de satisfaction pour la partie III de la grille d’enquête : logiciels
de production 124
2.3.5. Taux de satisfaction pour la partie IV de la grille d’enquête : logiciels
de supervision 128
3. DISCUSSION 130
3.1. La présence d’un délégué commercial 130
3.2. Les choix de certains sites 130
3.3. Une satisfaction générale 131
3.4. Une relation entre taux d’utilisation et taux de satisfaction 132
IV. DISCUSSION GENERALE 134
1. LA COMPARAISON DES DEUX EVALUATIONS 134
1.1. Les notes générales mises en relation avec les taux de satisfaction 134
1.1.1. Les logiciels de production 134
1.1.2. Les logiciels de supervision 135
1.2. Le délai de réponse des sociétés en relation avec le taux de satisfaction 136
2. LES PARTICULARITES DES LOGICIELS DE SUPERVISION 137
3. L’ORIGINALITE ET LES FAIBLESSES DE CETTE ETUDE 140
3.1. Les faiblesses 140
3.2. Les points forts 141
CONCLUSION 142
BIBLIOGRAPHIE 144
ANNEXES 149


Thèse "Evalutation et comparaison des logiciels de traçabilité utilisés en stérilisation"


Claudie Boissinot.

samedi, octobre 25 2008

Bibliographie et Textes de références en matière de stérilisation et d’hygiène hospitalière

Annexes du texte La stérilisation

Lire la suite...