Mot-clé - non-conformite

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, janvier 7 2011

Externalisation de la stérilisation chez Sterience, bilan de l'Hopital Saint Joseph

Ci dessous, la contribution de Valérie Talon, Pharmacien, hôpital Saint Joseph de Paris, concernant la sous-traitance de la stérilisation de son établissement hospitalier par Sterience, lors de la 1ère édition d’ Aseptic Surgery Forum, au format ppt et en anglais.

Externalisation de la stérilisation chez Sterience, bilan de l'Hopital Saint Joseph
Un petit résumé en français ? C’est un « Bilan à trois ans de l’externalisation de la stérilisation » qui a été présenté: « Nous avons externalisé notre service de stérilisation en octobre 2006. Pour nous, le circuit doit être parfaitement sécurisé, c’est à dire que le chirurgien doit récupérer la bonne boîte, parfaitement composée et au bon moment. Ce qui n’est pas toujours le cas. Le matériel fragile est souvent endommagé. 20% des containers sont incomplets. Les retards de livraison sont trop courants ce qui génère la désorganisation du bloc, de l’équipe chirurgicale, et une augmentation du stress. Les pistes de progression : la mise en place de la traçabilité à l'instrument et repasser à une stérilisation qui se ferait en partie de jour alors qu’elle se fait actuellement entièrement la nuit. »
Valérie TALON
Hopital Saint Joseph
185 rue Raymond Losserand
75014 PARIS

jeudi, octobre 30 2008

Problèmes de stérilisation à l'hôpital de Hull, Canada.

Les activités reprennent leur cours normal, vendredi, au bloc opératoire de l'hôpital de Hull, après avoir connu un ralentissement au cours des dernières semaines.

Depuis le 6 octobre dernier, quatre des cinq salles d'opération étaient fermées les après-midis, en raison de problèmes de stérilisation des instruments chirurgicaux, forçant le report de chirurgies électives non urgentes.

Par voie de communiqué, le Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG) a fait savoir que les problèmes de stérilisation des instruments chirurgicaux ont été résolus. Des tests effectués au cours des derniers jours se sont avérés concluants.

En tout, 51 chirurgies électives ont dû être reportées en raison du ralentissement des activités. Les patients touchés auront priorité sur les autres, mais il est impossible de prédire quand ces opérations pourront être réalisées.

« Alors, en ce moment, ça va dépendre du nombre d'urgences qui vont entrer en cours de route, du nombre d'autres cas électifs qui vont se transformer en urgence. Ce qu'on peut dire aux gens qui ont été reportés : ce sont eux qui passent en premier lieu, sauf pour les urgences », explique le Dr Michel Brazeau, directeur des services professionnels et des affaires médicales au CSSSG.

Toutefois, le CSSSG précise que les patients nécessitant des chirurgies urgentes ont tous pu être pris en charge pendant la période de réduction de service. Par ailleurs, 126 chirurgies électives ont eu lieu comme prévu, malgré la baisse de service.

L'hôpital de Gatineau a procédé à la stérilisation des instruments de l'établissement de Hull au cours de cette période.