Autoclaves Aquazero, fin 2008

ETAT DES LIEUX:

- 1 mois et demi de retard
- le problème de la condensation semble réglé...
- par contre il y a toujours des taches sur tous les sachets (les résistances des générateurs de vapeur vont être changées, les bouchons des résistances pourraient être à l'origine des défauts).
- la consommation en eau osmosée est très élevée : réponse Aldor Dechosal: les groupes de froid ne sont pas connectés.....le refroidissement de la vapeur se fait avec l'eau osmosée....
- les boîtiers de supervision des Lequeux 8 et 9 sont installés. Il manque l'alimentation électrique. réponse biomed : les électriciens doivent venir en début d'année pour installer les prises électriques et des éclairages dans le local technique.
- Le technicien Hospitec a reçu de la vapeur à l'ouverture de porte après un arrêt de cycle en cours. Le technicien de CISA lu a répondu que après l'arrêt de cycle, l'ouverture de porte était permise après un temps défini (et non après un vide de sécurité et mesure de la pression!!!!)
- les chariots de déchargement automatique bougent (quand le ménage est fait, avec le passage d'autres chariots...). Dans ces conditions, le déchargement ne se fait pas et il faut décharger manuellement: réponse de Aldor Dechosal: il faut fixer une plaque au sol pour fixer le chariot.

L'équipe a beaucoup donné et aurait bien besoin que cette parenthèse se ferme. Espérons que 2009 se présentera sous de meilleures augures et nous permettra de revenir à un fonctionnement normal...

Commentaires

1. Le vendredi, janvier 16 2009, 17:36 par CISA

Chers lecteurs du site

Nous voulons faire des remarques et apporter des précisions

Le contrôle d’ouverture des portes est réglé par un triple système de sécurité :
1) Le niveau de pression dans la chambre est vérifié par deux capteurs raccordés indépendamment aux deux systèmes de contrôle (automate). L’ouverture de la porte est autorisée uniquement quand les deux systèmes ont vérifié que la valeur de pression résiduelle est correcte.
2) Un pressostat de pression minimum est installé sur la commande d’ouverture de la porte (indépendant des systèmes de contrôle)
3) Il y a un blocage de mouvement de la porte directement connecté à la chambre afin de bloquer mécaniquement celle-ci en cas de pression supérieure à la consigne.
La structure de la porte empêche une sortie de la vapeur directement vers la personne grâce aux chicanes crées par les glissières de porte ; de plus, le jeu entre la porte et la bride de chambre permet de libérer la pression sans risque pour la personne.
Vu l’existence de ces systèmes, c’est-ce qui s’est passé ?
Ce phénomène s’est produit pendant une phase d’alarme ; dans ce cas, il existe une séquence de sécurité qui se décompose par une phase de vide et d’aération. Le tout est également contrôlé en temps pour éviter une fausse lecture, en cas d’anomalie des transducteurs.
Le technicien HOSPITECH a fait des essais en même temps que le set up (réglage) de la machine était en cours ; le réglage du temps d’alarme inclus.
A la fin de la phase d’alarme, les dispositifs ont permis l’ouverture de la porte à la pression atmosphérique et la vapeur, qui s’est échappée, résultait d’une vapeur résiduelle en l’absence de toute pression. Donc c’est certain à 100% que la situation rencontrée n’était pas dangereuse pour l’opérateur.
Toutes les conditions d’alarme ont été vérifiées dans nos analyses de risque en condition de première panne (exemple : rupture du joint de porte, des valves etc. )
Pour des informations complémentaires, vous pouvez contacter directement le responsable CISA :

Simone.Simonacci@cisagroup.it

2. Le dimanche, janvier 18 2009, 06:41 par sterilisation

Bonjour,


Merci pour ces précisions. Je n'étais pas là lors de l'incident, les propos ci-dessus sont des transmissions. Le contrôle effectué la semaine dernière sur ce point par le technicien biomédical du centre hospitalier Poissy / Saint Germain en Laye ne semble effectivement pas avoir relevé de risque particulier.


Quant aux taches sur les sachets, le remplacement des gallets métalliques de roulement des plateaux de transfert par d'autres entièrement plastiques paraît également avoir solutionné le problème.


Cordialement,


 

Yves.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.sterilisation-hopital.com/trackback/60

Fil des commentaires de ce billet