Ci dessous, la contribution de Olivia Keita-Perse, service d’Epidémiologie et d’Hygiène Hospitalière, Centre Hospitalier Princesse Grace, Monaco, concernant les recommandations actuelles pour la Désinfection Chirurgicale des Mains par Friction, lors de la 1ère édition d’ Aseptic Surgery Forum, au format ppt.

Ve3.1_Olivia_Keita_Perse.pptrecommandations actuelles pour la Désinfection Chirurgicale des Mains par Friction

Un petit résumé ?

Historique :
Joseph Lister (1827-1912) : désinfection des mains réduit infections du site opératoire (ensemble de mesures)
Gants ne suppriment pas l’intérêt de cette désinfection
35% sont troués après 2h de chirurgie (4% si double gantage)
Objectifs de la désinfection des mains
Éliminer la flore transitoire
Réduire la flore permanente

Données actuelles :
Chlorhexidine et polyvidone iodée: mêmes taux de réduction des comptes bactériens
Mais repousse rapide après utilisation de polyvidone iodée
Mais irritations cutanées et dermatoses plus fréquentes avec Chlorhexidine
Donc polyvidone iodée reste le plus utilisé des savons antiseptiques pour cet usage

Autres pistes :
Friction chirurgicale des mains !

Pourquoi privilégier la DCF ? 1. efficacité 2. Tolérance et observance 3. Coût et développement durable

Conclusion :
Emploi des PHA à privilégier « aussi » au bloc opératoire
Efficacité, tolérance, disponibilité, sécurité
Sous réserve d’une utilisation appropriée
technique_desinfection_chirurgicale_par_friction.jpg
Gestuelle (efficacité), respect des précautions d’emploi (tolérance/toxicité)
Sous réserve d’une mise en place programmée (annoncée) et bien organisée
Formation
Acceptation (rituel)
Assurance de la disponibilité des produits
Etc…