Toujours pas d'autoclave disponible pour lundi matin alors qu'il en avait été promis un initialement il y a quinze jours. Le temps commence à paraître long à l'équipe et les stocks conséquents que nous avions constitués arrivent à zéro. Cisa envoie d'Italie pour lundi un informaticien pour modifier le logiciel de supervision et un technicien pour aider à régler les problèmes de Bowie-dick qui ne passent pas. Si au moins un des trois pouvait être opérationnel, nous respirerions quant même un peu..