7. Hygiène, désinfection, stérilisation

Le centre doit assurer aux patients, aux professionnels et aux autres personnes un environnement salubre et sûr. Dans cette perspective, les principaux axes d’action sont le respect des règles d’hygiène, la réduction du risque infectieux, l’hygiène des locaux, l’élimination appropriée des déchets.

Critère 7 a : Les règles d’hygiène sont appliquées dans le centre et au domicile des patients.

Éléments d’appréciation

- Un « référent hygiène » est identifié dans le centre.

- Des protocoles sont mis en place concernant notamment :

· le respect des règles d’hygiène de base (lavage des mains, port de gants, masques) ;

· l’entretien et le nettoyage du matériel de soin (nettoyage du stéthoscope, pinces, ciseaux) ;

· le port et la fréquence de renouvellement des tenues professionnelles ;

· l’entretien et la gestion des tenues professionnelles qui sont effectués conformément à un cahier des charges ;

· les modalités de transport du matériel souillé à l’intérieur du centre et, le cas échéant, entre le domicile du patient et le centre.

- Les moyens matériels permettant de respecter les règles d’hygiène sont mis à la disposition des personnels. Parmi les moyens mis à leur disposition :

· point d’eau équipé pour le lavage des mains au niveau de toutes les zones de soins ou d’examens ;

· savon adapté à l’objectif ou solution hydro-alcoolique disponible à chaque lavabo ;

· essuie-mains à usage unique disponibles à chaque lavabo ;

· robinets à commande non manuelle ;

· poubelles à commande non manuelle.



- Les personnels ont bénéficié d’une formation adaptée concernant l’hygiène et la prévention des infections. Cette formation est régulièrement actualisée.

- Les professionnels respectent les règles d’hygiène des soins dentaires, notamment pour la prévention du risque infectieux aéro et manuporté :

· en ce qui concerne les patients : l’utilisation de bavettes et têtières à usage unique, l’aspiration chirurgicale avec embout jetable ou stérilisable pour tout acte entraînant l‘émission d’un aérosol ;

· en ce qui concerne les praticiens et assistantes : le lavage des mains bactéricide ou bactériostatique entre chaque patient, l’utilisation d’essuie-mains et gants à usage unique, le changement régulier de masque, le port de lunettes, le port de sur-blouse en cas de chirurgie, la désinfection des films de radiologie avant leur développement.

Centre : Dentaire

Centre : Polyvalent - Médical - Dentaire - Infirmier

HAS / Service Qualité de l’Information Médicale / Février 2007 29

- Les professionnels appliquent les règles d’hygiène au domicile du patient compte tenu des conditions spécifiques.

- Les professionnels connaissent la nature et le niveau d’information à donner aux patients et aux aidants naturels.

- Les professionnels ont défini des modalités de réalisation des soins au domicile du patient (matériels adaptés, installation ).

- Les professionnels ont défini les conditions de port des tenues professionnelles.

Critère 7 b : La propreté des locaux est assurée.

Éléments d’appréciation

- Le centre a élaboré ou s’est approprié une procédure d’entretien des locaux.

- La procédure d’entretien des locaux précise notamment :

· le calendrier d’entretien des locaux (tenu à jour et affiché) ;

· la fréquence du nettoyage selon les lieux ;

· les tâches incombant aux différents professionnels (zones à nettoyer par les professionnels de santé, zones à nettoyer par le personnel de ménage) ;

· les matériels et produits à utiliser, leur mode d’utilisation et de renouvellement (adaptés selon les zones et les surfaces) ;

· la tenue de protection adaptée pour les personnels d’entretien (blouses, gants) ;

· le choix des produits de nettoyage selon les lieux et surfaces à entretenir ;

· l’interdiction d’utilisation des éponges et serpillières dans certaines zones.

- Le centre et/ou le gestionnaire prennent en compte systématiquement l’hygiène des locaux et la prévention des infections lors des travaux d’extension et/ou de réaménagement des locaux.

- Le centre et/ou le gestionnaire choisissent le mobilier, les équipements et les revêtements en tenant compte des contraintes d’hygiène et de nettoyage.

- Une formation concernant l’entretien des locaux, adaptée et actualisée, est dispensée aux personnels, qu’ils soient personnels du centre ou prestataires de services.

Critère 7 c : Les bonnes pratiques de désinfection pour le matériel réutilisable non stérilisable sont respectées.

La désinfection est une opération momentanée permettant d’éliminer ou de tuer les micro-organismes et/ou d’inactiver les virus indésirables portés par des milieux inertes contaminés. Le résultat de cette opération est limité aux micro-organismes présents au moment de l’opération.

Centre : Polyvalent - Médical - Dentaire - Infirmier Centre : Infirmier

HAS / Service Qualité de l’Information Médicale / Février 2007 30

Éléments d’appréciation

- Les professionnels ont élaboré ou se sont approprié des protocoles concernant le nettoyage et la désinfection des équipements réutilisables non stérilisables.

Les protocoles indiquent, notamment :

· pour chaque dispositif, les modalités techniques et opératoires à respecter, conformément aux indications du fabricant du dispositif, du mode d’emploi des produits et appareils de désinfection ;

· les modes opératoires de décontamination et désinfection à respecter : séquençage et durée des cycles de nettoyage, désinfection, rinçage, séchage, emballage et stockage ;

· liste des instruments concernés.

- Le centre dispense une information/formation actualisée sur ces protocoles aux professionnels concernés.

- Le centre tient les protocoles à la disposition des personnels concernés et les affiche dans les locaux concernés.

- Le centre assure la traçabilité de la désinfection du matériel réutilisable.

Critère 7 d : Les bonnes pratiques de stérilisation sont respectées. La stérilisation des dispositifs médicaux doit être obtenue par la chaleur humide à 134° pendant 18’ d e plateau de stérilisation.

Le traitement à chaleur sèche par poupinel n’est pas reconnu comme fiable : le matériel traité par ce procédé ne peut être considéré comme stérile.

Le concept de « marche en avant » est défini comme l’organisation des opérations de nettoyage, désinfection et stérilisation visant à ce que le produit devienne de plus en plus sain au fur et à mesure de ses transferts aux différentes étapes du processus. Le matériel chemine vers des zones de plus en plus propres, et des mesures sont prises pour ne pas recontaminer un produit stérile. Le centre n’est pas concerné par ce critère s’il n’utilise aucun matériel réutilisable nécessitant d’être stérilisé.

Éléments d’appréciation

- L’organisation du service de stérilisation est inspirée du principe de la « marche en avant ».

- Les professionnels ont élaboré ou se sont approprié des protocoles concernant le nettoyage, la désinfection et la stérilisation des équipements réutilisables.

Les protocoles indiquent, notamment :

· pour chaque dispositif réutilisable, les modalités techniques et opératoires à respecter, conformément aux indications du fabricant du dispositif et du mode d’emploi des produits et appareils de désinfection et de stérilisation ;

· le séquençage et la durée des cycles de nettoyage, désinfection, rinçage, séchage, emballage, stérilisation et stockage ;

· la liste des instruments à stériliser et à maintenir stériles.

- Le centre dispense une information/formation aux professionnels concernés par ces protocoles.

- Le centre tient les protocoles à la disposition des personnels concernés et les affiche dans les locaux concernés.

Centre : Polyvalent - Médical - Dentaire - Infirmier

Centre : Polyvalent - Médical - Dentaire - Infirmier

HAS / Service Qualité de l’Information Médicale / Février 2007 31

- Le centre assure la traçabilité de la stérilisation des matériels réutilisables.

- Les procédures d’utilisation et de contrôle des instruments de stérilisation sont affichées dans les locaux de stérilisation.

Celles-ci comprennent notamment :

· le mode d’emploi ;

· les traces des vérifications périodiques ;

· les traces des contrôles d’efficacité.



- Le centre assure un entretien régulier des appareils de stérilisation (contrats de maintenance) et réalise les tests de validité conformément aux indications du constructeur et des guides de bonnes pratiques.

- Lorsque la stérilisation du matériel réutilisable est effectuée par un prestataire de services, le centre s’assure que le cahier des charges qu’il a déterminé est respecté.

- Le centre favorise l’utilisation du matériel à usage unique. Il liste les instruments pour lesquels il a fait un choix d’usage unique.

- Le centre tend vers la traçabilité des lots de matériel à usage unique.

- Des protocoles concernant les modalités de décontamination des travaux de prothèse sont respectés.

Ceux-ci comprennent notamment :

· séquençage et durée des phases de nettoyage à l’eau courante, décontamination, rinçage et

mise en emballage à usage unique ;

· stérilisation des porte empreintes métalliques.

- La décontamination puis la stérilisation des rotatifs sont recommandées après chaque utilisation.